Press "Enter" to skip to content

▷ 10 Conseils pour réussir l’écriture d’une Romance

La romance est un genre littéraire peu reconnu en France, pourtant il représente plus de 12 millions de ventes chaque année. C’est l’un des genres littéraires qui se vend le mieux.

C’est un style de roman dont l’intrigue principale est tournée autour d’une relation sentimentale. Généralement, les romans sentimentaux se terminent bien après de nombreuses péripéties et des rebondissements émotionnels. Attention, la romance n’a rien à voir avec le roman érotique. 

Aux États-Unis, la romance est un genre littéraire plus reconnu qui séduit chaque année des millions de lecteurs et lectrices. Depuis quelques années et l’importance prise par le livre numérique, ce genre est devenu très populaire et de plus en plus de personnes se décident à tenter l’aventure.

Mais écrire une romance n’est pas aussi simple que cela en a l’air et il est important de respecter quelques codes pour séduire et conserver vos lecteurs. La romance est un genre lu en majorité par des femmes. Il faut l’avoir bien en tête pendant toute l’écriture. 

Pour cela, voici une liste non exhaustive de conseils à suivre pour écrire la romance idéale.

Cet article a été écrit par les conseiller littéraires de Publier son Livre. 

 

  1. Se familiariser avec le genre en lisant des exemples

Pour apprendre à écrire une romance, il n’y a pas mille façons. Il faut impérativement se procurer les meilleures romances pour comprendre le ton et les ressorts utilisés. Voici une liste d’auteurs et autrices réputées dans le genre :

– Jane Austen (avec notamment le premier du genre : Orgueil et Préjugés)

– Anna Gavalda

– Stéphenie Meyer

– Marc Levy

L’idée n’est pas de copier, mais bien de comprendre le fonctionnement d’un récit basé sur une relation sentimentale. Il est important aussi de voir ce qui se fait pour éviter les répétitions et les clichés. 

Découvrez la liste de maisons d’édition publiant de la romance. 

 

  1. Éviter les clichés… 

Quand on parle de romance, on pense tout de suite à yue jeune fille paumée qui rencontre un bad boy séduisant qui va la sortir de sa campagne pour aller découvrir la ville. Ce genre de scénario est vu et revu et avec les nouvelles générations de jeunes qui sont de plus en plus concernées par la cause féministe, il est essentiel de changer certains codes de la romance.

Ainsi, pourquoi ne pas changer certains clichés et avoir une femme qui sauve un homme de sa torpeur ou simplement ou personne n’a besoin d’être sauvé ? La place de l’homosexualité est aussi à remettre en question tout comme l’idéal du couple qui souffre de la modernité. La romance peut aussi être un terrain d’expérimentation.

 

  1. Sans trop bousculer !

Le conseil suivant est directement lié aux clichés. S’il faut savoir les éviter et les déconstruire, il ne faut pas non plus aller trop loin. Par exemple, si vous avez en tête d’écrire l’histoire d’une femme qui tombe amoureuse de son reflet, il est fort probable qu’on ne puisse pas qualifier votre ouvrage de romance. 

Certains codes sont immuables. Il doit y avoir deux personnes qui tombent amoureuse (généralement difficilement), des obstacles à cette union qui vont rendre le récit intéressant (pensez à Roméo et Juliette ou Titanic), des rebondissements émotionnels (tromperie, mensonges, double romance, etc) et un dénouement heureux pour les deux protagonistes qui pourront s’aimer pour toute la vie. 

Il faut rappeler que les personnes qui aiment la romance aiment ces histoires qui se terminent bien. C’est un impératif ! De la même manière, en science-fiction, le monde est toujours sauvé à la fin. Si vous ne voulez pas respecter cela, il est sans doute préférable de changer de genre.

 

  1. Une rencontre originale

Prenons l’exemple des intemporels de la romance au cinéma. Une belle rencontre peut être banale (dans une librairie) ou exceptionnelle (deux cambrioleurs qui se trouvent dans la même bijouterie), mais dans les deux cas, elle doit soulever un intérêt et nous prendre à contre-pied.

Cette rencontre ne doit pas être évidente, mais inévitable. Il ne pouvait pas en être autrement, comme si deux forces cosmiques étaient en jeu. Pour autant, elle n’est pas prévisible et elle paraît généralement improbable. Ainsi, nous avons souvent le riche et la pauvre ou l’inverse, le militaire et la militante, la communiste avec le capitaliste, etc. 

 

  1. Une union peu évidente

Dans la suite logique de la rencontre, il ne faut pas que ce soit le coup de foudre où tout est simple. Sinon, vous n’avez pas d’histoire ! Le contexte doit aller à l’encontre de cette union. Le cas de Roméo et Juliette est un intemporel… ce n’est pas une romance à proprement parler car il se termine mal, mais avant la tragédie, les codes sont similaires.

Si l’amour n’est pas rendu impossible par la situation, il est conseillé de le rendre difficile par d’autres biais. Ainsi, l’un des deux protagonistes peut détester l’autre. Le « Je t’aime, je te hais » est très populaire dans les romances et induit la venue d’une « conquêt » qui permet de donner un peu de suspense au récit. 

Souvent, une tierce personne est présente et rend l’union impossible, un mariage, un autre amour, etc. 

Rappelons que l’union doit juste paraître impossible, mais elle arrive à se concrétiser à la fin.

 

  1. Un « je t’aime » tardif et difficile.

Pour donner plus de piment au récit, il est essentiel de mettre l’amour au rang du sacré. Il se concrétise par un « Je t’aime » qui est obtenu au prix de grands efforts. Il ne doit pas être donné dans les premiers chapitres sous peine de donner une idée trop facile de ce sentiment qui reste le personnage principal du roman.

Vous n’êtes d’ailleurs pas obligé de l’écrire, il existe plusieurs manières de faire sentir un je t’aime sans avoir à utiliser les mots. Là aussi, soyez créatifs et cherchez d’autres manières de traduire le sentiment amoureux.

 

  1. Mettez des conflits !

Pour que le roman ne soit pas soporifique une fois passé les débuts, il est important de le rendre vivant en incluant des conflits que les deux protagonistes devront arriver à résoudre, ensemble ou séparément. Cela peut être en lien avec de la jalousie, une mutation, des envies différentes au niveau professionnel, personnel ou même sexuel. Le plus simple est de s’inspirer de vos propres relations pour incarner la difficulté que représente la création d’un couple. Tout le monde le sait, ce n’est pas un long fleuve tranquille, bien au contraire.

Il ne faut pas non plus insérer de conflits juste pour créer de la tension. Chaque conflit doit permettre aux personnages de se connaître plus profondément, et donc, de s’aimer avec encore plus de force.

 

  1. Respecter le cycle Passion/Amour/Famille

Pour rendre votre histoire crédible, vous ne pouvez pas avoir deux personnages éperdument amoureux tout au long de l’histoire. Ce n’est juste pas possible. L’amour se décline de plusieurs manières et, surtout, évolue ! Ainsi, après la phase passionnelle et torride, n’hésitez pas à parler de la phase plus mature qui arrive inévitablement. Cela peut être une occasion pour amener du conflit et faire comprendre aux personnages qu’une relation durable est en train de se créer.

Ensuite, un couple est par définition une union avec un sens, un objectif. Vous n’êtes pas obligé de leur faire avoir des enfants, acheter une maison ou un chien, mais il est important de garder en tête que les deux protagonistes doivent avoir un but commun. Le fameux adage « regarder ensemble dans la même direction » est à mettre en scène pour fortifier le fil conducteur du récit.

=> Voir l’article 6 schémas narratifs et structures de récits à connaître

 

  1. Le dénouement

Difficile de faire original quand la fin doit être nécessairement positive pour les deux protagonistes. Mais il reste toutefois une marge de manœuvre conséquente. Sortez du schéma « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » pour vous concentrer sur une résolution plus moderne. N’hésitez pas à explorer les sentiments qui sont en jeu.

Comme expliqué dans le paragraphe précédent, une histoire d’amour n’a pas besoin d’être féerique pour passionner les lecteurs et lectrices. C’est chouette de les faire rêver, mais c’est encore mieux si vous leur permettez de s’identifier à vos personnages en intégrant les problématiques actuelles dans le récit. 

 

  1. La complexité des sentiments et l’authenticité

Une bonne romance est un récit qui donne de la place aux sentiments, qu’ils soient nobles et bas. N’essayez pas d’écrire un roman à l’eau de rose, mais embrassez plutôt toute la complexité d’un personnage en explorant ses parts lumineuses et ses parts sombres.

La série 50 nuances de gris en a fait un bon exemple et a permis de relancer l’industrie de la romance en la modernisant d’un coup. Aujourd’hui, le prince charmant n’existe plus et les femmes ne sont plus des demoiselles en détresse à sauver. 

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter

Nos services

Publier son Livre a trois missions : vous aider à écrirepublier et à promouvoir votre livre. Et plus largement, vous permettre de réussir dans la forme d’édition qui vous correspond le mieux (recherche de maisons d’édition, compte d’auteur, auto-édition, impression de livre à la demande).

Écrire est un projet unique. Auto publier ne signifie pas être seul, et promouvoir votre livre est une affaire de méthodes.  Publier, et promouvoir ne doivent pas être bâclés, ou réalisés sans bénéficier de bons conseils.

Notre équipe vous propose des contenus et formations, pour que la publication de votre livre soit à la hauteur de votre rêve : publication en autoédition, formation pour promouvoir son livre, décrocher une maison d’édition, améliorer son style d’écriture et sa maîtrise de l’intrigue, création de couverture,  publicité ciblée sur Amazon ou sur Facebook …

A tout de suite =>

Lire les meilleurs articles  | Nos FormationsNous contacter