Press "Enter" to skip to content

Comment trouver un éditeur et se faire publier ?

Voilà le refrain que chantent de nombreux auteurs : “Cherche éditeur pour mon livre”, “je souhaite faire éditer un livre”, “je veux trouver un éditeur”, “comment me faire éditer gratuitement ?

Oui, l’édition est difficile. Votre manuscrit est certainement de qualité, et vous méritez un éditeur. Mais les éditeurs sont des sociétés commerciales, et elles ne peuvent accepter tout le monde. Elles travaillent généralement un lectorat bien particulier, et ont une idée précise de ce qu’elles souhaitent publier.

Si vous comprenez ce cahier des charges, vous avez de bonne chance de recevoir une lettre d’acceptation de la part d’un éditeur.

Voyons en détail les différentes étapes nécessaires pour réussir à vous faire publier.

Etape 1 : Se préparer à la recherche d’un éditeur pour éditer un livre

Etre lucide

Tout auteur doit malheureusement commencer par être lucide. Si vous n’avez aucun réseau dans le monde de l’édition, aucune réputation pré-établie (grâce à un blog, un site d’auteur, ou d’autres livres publiés chez un éditeur, ou auto-édités avec de bons chiffres de ventes), les grands éditeurs (Gallimard, Le Seuil, Fayard …) qui nous font tous rêver ne regarderont pas votre manuscrit. Pour les toucher il faut être recommandé, ou avoir de sérieux atouts au-delà de son manuscrit.

Ne perdez pas votre temps à envoyer “pour voir”. C’est tout vu d’avance.

 

Se poser la question du positionnement de son livre

Les éditeurs recoivent des centaines de manuscrits. Un flux continuel. Et chaque maison d’édition a son public type, son type de livre préféré. Chaque maison d’édition travaille son positionnement, c’est à dire la cible de lecteurs auxquels il s’adresse.

Il est essentiel que vous fassiez de même. Travaillez votre positionnement. Demandez-vous de quoi parle votre livre, et à qui il s’adresse. A partir de ce positionnement, vous serez en mesure de mieux choisir les misons d’édition auxquelles vous allez soumettre votre manuscrit.

Considérer ou écarte l’édition à compte d’auteur : faire un choix

En tout cas ce sera une démarche différente :

  • Si vous acceptez d’être publié à compte d’auteur, alors vous pourrez être plus exigeant sur le choix de la maison d’édition, puisqu’elles exercent un métier de prestation de service aux auteurs. Demandez quels sont les moyens mis en oeuvre pour faire connaitre votre livre, et demandez des exemples de réussite.
  • Si vous ne souhaitez pas être publié à compte d’auteur, et que vous souhaité être publié gratuitement ou vous faire éditer grauitement, alors faites bien attention aux conditions proposées par les éditeurs, et aux lignes du contrat.

 

Etape 2 : Se préparer à soumettre son manuscrit à un éditeur

La méthode pour chercher des maisons d’édition

Il existe plus de 3000 maisons d’édition en France. Pourtant, seules quelques-unes ne sont vraiment intéressantes et pertinentes pour vous et votre livre. Comment trouver ces éditeurs ?

  1. Commencez par vous renseigner sur Internet par des recherches au hasard
  2. Consultez mes listes de maisons d’édition, triées et classées par région et genres littéraires.
  3. Vérifiez en librairies, bibliothèques et sur Amazon, quelles sont les maisons d’édition des auteurs dont les textes sont proches des votres.
  4. Dans les salons littéraires, notez le nom des éditeurs qui publient des textes similaires au votre

A partir de toutes ces sources, organisez une liste de maisons d’édition sur un tableau excel propre.

Trier les maisons d’édition

Vous avez désormais une première liste de maisons d’édition.

Pour chacun d’entre elles :

  • Vérifier le positionnement de la maisons (décortiquez toutes les pages de leurs sites internet)
  • Vérifier la correspondance de votre livre avec ces maisons en termes de positionnement et de lectorat. Pour cela :
    • Regardez le genre des livres déjà publiés,
    • L’image et la réputation de la maison d’édition,
    • La visibilité de l’éditeur dans les librairies. Demandez par exemple à votre libraire s’il connait cette maison.
    • Evaluez le nombre de nouveaux auteurs publiés chaque année, à l’aide des rubriques nouveautés, et en regardant la date de sortie du livre. (Généralement un article de blog est consacré à chaque nouveau livre, avec une date de parution).

Votre tri s’affine, et votre liste se réduit.

Choisissez maintenant les maisons selon vos goûts personnels

Choisissez selon vos valeurs et vos gouts personnels. Par exemple :

  • La sympathie que vous attirent les maisons
  • Le niveau des textes publiés
  • La réputation des autres auteurs
  • La qualité des couvertures (c’est bien plus important qu’on ne le croit. Une bonne couverture témoigne d’un vrai investissmement de l’éditeur).
  • La proximité géographique de l’éditeur avec votre domicile.

Vous devez désormais affiner votre tri, et aboutir à une liste de 10 maisons.

 

Etape 3 : Envoyer son manuscrit à des maisons d’édition

Certains auteurs recommandent d’envoyer son livre à une maison, puis d’attendre sa réponse avant d’envoyer à une deuxième. Je n’y crois pas. Le monde de l’édition est si difficile, qu’il est important de ne pas perdre de temps en attendant des réponses. Augmentez vos chances en envoyant 5 à 10 manuscrits en une seule fois, à 5 à 10 éditeurs différents.

Reprenez votre tableau excel. Ajoutez pour chaque éditeur son adresse, un e-mail de contact, et un contact le cas échéant.

Pour envoyer votre manucrit, respectez ces règles :

  • Respectez le souhait du format d’envoi des maisons (e-mail ou papier). Si elles laissent le choix, préférez le papier, plus percutant et qui occupe plus de place. (Oui, même si cela coute plus cher).
  • Ne froissez pas les maisons d’édition en leur posant de but en blanc des questions de détail comme le montant des à-valoir, ou les détails du contrat. Essayez déjà de convaincre avec votre manuscrit.
  • Personnalisez la lettre au maximum. Faites parler vos tripes sur vos goûts littéraires et votre intérêt pour cette maison. Soyez précis et personnalisé pour convaincre que votre livre entre dans la ligne éditoriale. C’est probablement le point le plus important.
  • Essayez de vous faire introduire en vérifiant si vous n’avez pas une connaissance qui puisse être liée à cet éditeur.
  • Mettez en avant vos atouts (blog d’auteur, auto-édition réussie, autres livres parus chez d’autres éditeurs).
  • N’envoyez pas de manuscrit écrit à la main, mais toujours un “tapuscrit“. Les manuscrits à la main ne sont jamais lus.
  • N’oubliez pas d’indiquer vos coordonnées complètes sur la première page de votre manuscrit.

Envoyez donc votre manuscrit à un certain nombre de manuscrit, et renseignez la date d’envoi dans votre tableau excel.

Etape 4 : Le suivi

C’est loooong. Oui, c’est long. Soyez patients.

La mesure du temps est longue chez les éditeurs. Votre manuscrit est arrivé sur une liste d’attente, et il sera parcouru, ou lu dans quelques semaines.

Pendant cette période d’attente, restez à l’écoute des sorties des éditeurs que vous avez ciblé. Regardez si ce qu’ils publient se rapproche de votre livre. Suivez aussi les éditeurs que vous n’avez finalement pas contacté. Est-ce que certains vaudraient quand même le coup ?

Etape 5 : Refusé ou accepté

Puis, au fur et à mesure, vous allez recevoir des lettres, ou des e-mails. Refusé, ou accepté.

Si c’est une lettre d’acceptation, elle s’accompagne généralement de la marche à suivre pour être publié. Regardez ci-dessous par exemple la lettre d’acceptation reçue par un auteur que j’ai accompagné dans son auto-édition, avant la recherche d’un éditeur.

Notre comité de lecture a lu votre manuscrit et vous apporte sa réponse tardivement : vous dépeignez avec une grande finesse les rapports humains entre les protagonistes de votre histoire. Vos personnages ont de l’épaisseur, sont cohérents et nous apprennent sur eux après chaque page. Votre style est direct, simple mais se prête en même temps parfaitement à l’intrigue que vous contez.
Nous reconnaissons donc votre travail et sommes ainsi en mesure de vous en proposer la publication après signature d’un contrat d’édition à compte d’éditeur par lequel tous les frais de publication seront assurés par XXX. (NB : je préfère conserver l’anonymat de l’auteur et de l’éditeur. Je ne veux pas que vous les inondiez de questions !)
Votre ouvrage pourra être publié au plus tard 3 mois après signature d’un contrat que vous trouverez en pièce jointe et sera proposé dès lors au format papier par notre distributeur (Sodis) aux libraires de l’ensemble du territoire. Il sera également disponible sur toutes les librairies en ligne (Amazon, Fnac, Chapitre.com, etc.) et à la vente sur notre site autant dans sa version papier que dans sa version numérique.
Voici les principales caractéristiques du contrat que vous trouvez en pièce jointe :
–          La publication sous 90 jours,
–          La diffusion papier par deux sociétés spécialisées (diffuseur et distributeur) sur les territoires français, belge et suisse. Tous les libraires auront accès à votre ouvrage,
–          La diffusion numérique par une société spécialisée sur les territoires français et belge,
–          La gestion du stock et des retours libraires (votre livre toujours disponible sans rupture),
–          Un tirage de 300 exemplaires minimum,
–          Un prix de vente fixé au plus juste,
–          40 exemplaires minimum avec un rabais de 30%,
–          Des droits d’auteur de 14%.
Ne nous retournez pas le contrat joint à ce mail mais lisez-le attentivement. Posez-nous ensuite vos questions éventuelles, nous y répondrons avec plaisir. Vous pouvez m’appeler directement sur ma ligne directe inscrite dans la signature de cet envoi.
Une fois votre accord signifié par retour de ce mail, vous recevrez une communication contenant le document électronique final. Il vous suffira de suivre les instructions données pour le parapher. Il nous sera ensuite envoyé automatiquement, nous le signerons de notre côté et vous le récupérerez en retour.
Je serai personnellement très heureux et honoré que vous acceptiez de nous confier le destin de votre manuscrit.

Vous allez certainement recevoir aussi des lettres de refus. C’est normal et il y a de nombreuses justifications : l’éditeur est déjà plein, il ne veut pas prendre de risques car il ne vous connait pas, vous êtes tombé sur la mauvaise personne dans le comité de lecture etc … Et il y a différents styles de lettres de refus :

  • Le refus formel avec une lettre type
  • Le refus rapide avec une phrase personnalisée
  • Le refus sans notification, vous n’entendez plus parler de l’éditeur
  • La lettre détaillée, qui vous encourage et vous offre des axes de progrès. Elle vous offre de la considération et vous rend heureux pour plusieurs semaines.

Etape 6 : Considérer l’auto-édition pour se faire repérer

Nous arrivons au bout du parcours.

Votre manuscrit a été refusé, ou bien il est bien parti pour être publié, bravo !

Si vous n’avez pas trouvé d’éditeur, il est recommandé de l’envoyer à une deuxième liste, en reprenant les étapes décrites précédemment.

Vous pouvez aussi envisager l’auto-édition, qui permet de publier votre livre gratuitement sur l’ensemble des librairies en ligne, de bénéficier d’une couverture de qualité, et de vendre votre livre au format numérique (ebook) et papier (Broché).

L’auto-édition permet de commencer à se construire une réputation, et à se confronter à de nouveaux lecteurs.

Je peux vous aider dans cette démarche. Contactez-moi.