Press "Enter" to skip to content

Plateformes d’auto-édition et auto-publication en ligne, le comparatif : Librinova, Iggybook, Publishroom et Lulu + Bookelis

Quel est le meilleur site d’auto-édition ou la meilleure plateforme de publication en ligne ? Vous ne savez pas par quelle plateforme passer pour auto-éditer votre livre ? Vous cherchez un avis sur des services comme Librinova, Iggybooks, Publishroom, Lulu, BoD, ou Bookelis ? Vous hésitez entre ces plateformes d’auto-édition ou faire vous-même sur KDP et Kobo ?

Cet article a pour objectif de vous aider à choisir, en comparant les différentes offres de ces plateformes d’auto-édition.

Attention, on ne parle pas ici d’impression à la demande, mais d’auto-publication. Certains de ces services permettent l’impression à la demande, mais ce n’est pas le sujet.

Publier soi-même sur tous les sites (KDP, Kobo, iBooks, YouScribe …)  peut être fastidieux, voire impossible dans certaines situations.

Heureusement, il existe des plateformes de publication, qui jouent le rôle d’intermédiaires. Ces plateformes vont prendre votre livre, vous proposer de le formater et le distribuer sur les plateformes de ventes de livres en ligne, voire même dans un réseau de librairies. Elles vous fournissent des chiffres de ventes et vous reversent les royalties en une seule fois, ce qui simplifie votre comptabilité.

Je suis un fervent partisan de l’indépendance, mais je dois reconnaître que ces outils apportent une aide vraiment utile et vont au-delà de ce que peut faire un auteur seul, en particulier sur :

  • des services techniquement abordables mais chronophages :  la diffusion du livre sur plusieurs plateformes, le formatage du livre
  • des services obligatoires si l’on a de l’ambition pour son livre : création de couvertures, relectures professionnelles
  • des services inaccessibles sans eux : diffusion en réseau de librairies, rôle d’agent auprès des maisons d’édition …

J’ai réalisé un comparatif des 4 outils leaders : Librinova, Publishroom, IggyBook et Lulu. J’exclus volontairement certains outils de l’étude :

  • Draft2Digital et Smashwords, qui ne sont disponibles qu’en anglais
  • Blurb, qui est plutôt destiné aux livres photos
  • Edilivre, qui est en fait une maison d’édition
  • Thebookedition, qui ne diffuse  pas les livres sur d’autres plateformes comme Amazon ou Fnac.com

Edit : Post-publication de cet article, j’ai ajouté un paragraphe ci-dessous, à propos de Bookelis, qui ne réalise pas que l’impression à la demande, mais permet également de diffuser son livre chez les libraires numériques, et sur le réseau Hachette Distribution.

Edit 2 : J’ajoute aussi BoD au comparatif, groupe allemand d’origine, dont les services sont intéressants pour les auteurs.

Les auteurs cherchant d’abord à imprimer leur livre peuvent consulter mon comparatif des imprimeurs de livres en ligne, qui se distingue des plateformes d’auto-édition.

Les auteurs cherchant une maison d’édition à compte d’auteur pour publier leurs livres peuvent consulter la liste de maisons d’édition à compte d’auteur.

Commençons par comparer les services basiques de ces plateformes pré-sélectionnées.

 

La méthode utilisée

Pour ce comparatif, je me place dans la peau d’un auteur qui souhaite publier un livre en ebook + papier. J’ai étudié les offres, les différents services et les options. J’ai également échangé avec les 4 plateformes d’auto-publication. Merci aux réponses de François d’Iggybook, Charlotte de Librinova, Anaelle de Publishroom et Karine de Lulu.

Je précise, et c’est important, que je ne suis sponsorisé par aucune plateforme pour ce comparatif et que les opinions exprimées sont les miennes et reflètent ma vision, à l’aune de mon expérience de l’auto-édition.

 

Le comparatif des plateformes d’auto-édition

Evidemment, les offres tournent autour des mêmes caractéristiques, puisqu’elles répondent au même besoin, mais un panier se détache avec Publishroom, Librinova et Iggybook, qui ont les offres les plus complètes. Ces trois plateformes répondent bien au besoin des auteurs cherchant à publier leur livre, et leur offrent un panel de service attrayant.

 

C’est sur les prix et le contenu des packs que les différences se marquent et les choix se précisent.

Publishroom a choisi de placer une barrière à l’entrée élevée, mais de ne pas prendre de commissions sur les ventes ; alors qu’Iggybook ancre un prix d’entrée très bas mais en prélevant 50 % des ventes. Librinova adopte une troisième voix, sur la formule d’un abonnement fixe annuel, sans commission.

Lulu est gratuite, comme Amazon, mais prélève 20% des revenus de vente.

NB  : Publishroom et Librinova ne prélèvent pas de commission sur les e-books, mais le site web de diffusion (amazon, fnac …) prélève toujours sa commission (30% en moyenne). Iggybook affiche lui une commission de 50%, mais prenant en compte la commission des sites de diffusion, donc in fine la commission sur le revenu net est seulement de 20%).

 

En ce qui concerne la diffusion sur un maximum de sites web et dans un nombre suffisant de distributeurs physiques, dans notre trio de frenchies, les 3 plateformes affichent des performances quasi similaires et Lulu n’a pas de partenariats pour le moment.

On peut plus généralement s’interroger sur la visibilité offerte dans les librairies. Etre présent dans une étagère permet de répondre à l’éventuelle demande mais n’apporte probablement pas de ventes supplémentaires. Une plateforme assurant une visibilité en réseau physique marquerait des points.

Enfin, j’ai étudié les services complémentaires :

 

Un flux d’information plus fuide pour le reporting des ventes professionnaliserait encore ces plateformes, qui pêchent toutes sur ce sujet.

 


« Pensez à lire notre article star : les 3 piliers de l’auteur à succès »


 .

Les avantages et inconvénients de chacun de ces services, selon moi

La valeur d’une plateforme d’auto-édition est, à mon avis :  de pouvoir être diffusé largement (1) et de gagner du temps sur le formatage et la publication (2)

 

Publishroom

Bien :

  • On sent que l’on peut faire confiance à Publishroom, avec une équipe de professionnels et une offre complète. Il n’y aura pas de mauvaises surprises.
  • C’est probablement la plateforme qui pousse le plus loin le travail pré-publication inclus (corrections, modifications, couverture …) et qui comporte le plus de services dans sa première offre. Elle se comporte presque comme un éditeur.
  • La plateforme et les actus sont animées, avec beaucoup de choses à découvrir.

 

Moins bien :

  • L’offre d’accès à 480 € est chère, bien que complète, et les auteurs peu assurés de vendre des livres seront peut-être tentés de préférer une offre facile d’accès avec commission, “pour voir”.

 

Pour en savoir plus sur Publishroom : la page d’avis et d’informations sur Publishroom ou http://www.publishroom.com/

 

Librinova

Bien :

  • Le rôle d’agent littéraire qu’endosse pour vous Librinova si vous vendez plus de 1000 exemplaires est un vrai plus, unique sur le marché, qui donne envie de se dépasser et de franchir la barre des 1000 ventes pour voir son livre publié par une grande maison.
  • Pour un auteur vendant plus de 100 livres, et n’étant pas sûr de maintenir son livre en vente plusieurs années, Librinova est clairement la plateforme la moins chère.
  • La réactivité des fondatrices a été forte et cette équipe d’anciennes éditrices donne confiance.
  • Leur ambition de développement de la plateforme et de nouveaux partenariats laisse augurer de bonnes perspectives pour les auteurs embarqués.
  • Librinova est à l’image de ses créatrices : une plateforme utile où rien ne manque, et qui rapproche du monde de l’édition traditionnelle.

 

Moins bien :

  • L’abonnement annuel me semble toujours être un fil à la patte. Mais son montant reste raisonnable.
  • Pour diffuser au format papier sur Amazon, il faut choisir un pack supplémentaire.
  • Le seuil de 1000 ventes est difficile à atteindre pour des auteurs débutants. Ce seuil signifie par exemple :
    • placer son livre dans le top 20 Amazon, pendant 2 mois, puis rester dans le top 3000 pendant 6 mois, tout en ayant  quelques ventes par semaine sur des réseaux complémentaires (Kobo, librairies …). Pas évident …
    • Réaliser 1 vente par jour pendant 3 ans, ou autrement dit rester dans le top 3000 pendant 3 ans …  difficile et très long …
    • Même si, comme dit plus haut, c’est un objectif qui donne envie de se dépasser !

 

Pour en savoir plus sur Librinova: la page d’avis et d’informations sur Librinova, ou  https://www.librinova.com/

 

IggyBook

Bien :

  • Les sites d’auteurs d’Iggybook bénéficient d’une bonne visibilité et sont clairement les meilleurs du marché.
  • La réactivité de l’équipe a été exemplaire.
  • Iggybook a réussi à créer et présenter une technologie simple, mais efficace et très avancée, qui rend les choses faciles. Comme Librinova, Iggybooks est à l’image de ses créateurs : un pionnier et un innovateur dans les outils numériques et la simplicité d’expérience client.
  • Pour un auteur vendant peu de livres, Iggybook possède le meilleur rapport prix/qualité de l’offre.

 

Moins bien :

  • On regrette l’absence de hotline téléphonique.
  • Le montant de la commission est élevé et renchérit le coût du service pour les auteurs qui vendent plusieurs centaines de livres.

 

Pour en savoir plus sur Iggybook: la page d’avis et d’informations sur Iggybook, ou https://www.iggybook.com/

 

Lulu

Bien :

  • Le service est particulièrement simple d’utilisation.
  • Lulu a un bon historique, un bon référencement sur le marché.
  • L’intérêt de Lulu est d’enrichir l’offre d’Amazon KDP, avec des couvertures plus variées, et une distribution plus large.

 

Moins bien :

  • La distribution en librairie physique est encore inexistante, même si Lulu a des projets à ce sujet.
  • On sent bien que Lulu souffre de ne pas être français, et n’adopte pas les standards permettant de rassurer les auteurs.
  • On peut deviner que Lulu n’investira pas beaucoup sur le marché français. La plateforme a fait l’effort de disposer d’un conseiller client francophone, mais cela ne suffit pas pour être à la hauteur des autres plateformes.

 

Pour en savoir plus sur Lulu: la page d’avis et d’informations sur Lulu, ou http://lulu.com

 

Bookelis

 

Bookelis est une plateforme historique, apparue dès 2013. Le site présente globalement une offre de services similaire à Librinova ou IggyBook. Bookelis permet la diffusion au format ebook et livre papier, sur Amazon, Fnac.com, Kobo, iBookstore, Chapitre et Decitre. La plateforme prélève 50% de commissions sur les redevances réalisées chez ces librairies en ligne. Cette commission est supérieure aux autres plateformes, mais est équilibrée par l’absence de frais d’entrée, ou de frais d’abonnements.

Bookelis se distingue par une service dédié et de qualité pour l’impression à la demande.

La distribution en réseau physique est accessible pour un abonnement de 8 € par mois. Elle donne accès à un réseau de 5 000 librairies, à travers Hachette Distribution, ce qui est clairement le plus vaste réseau de toutes ces plateformes. L’auteur perçoit 15% du prix de vente sur les ventes en réseau physique, ce qui est supérieur au taux habituels des maisons d’édition.

 

Pour en savoir plus sur Bookelis : la page d’avis et d’informations sur Bookelis, ou http://bookelis.com

 

Books on Demand

Books on Demand est une société allemande, installée depuis plusieurs années en France. Elle offre un service aux auteurs, ainsi qu’aux éditeurs. Initialement spécialisée dans l’impression à la demande, le site y a addossé un service d’auto-édition et de diffusion de livres.

Plusieurs packs sont disponibles pour les auteurs, avec un premier pack abordable, et un pack complet à 249 €, qui permet d’avoir une auto-édition de qualité et complète, pendant 1 an.

Le site offre également en plus des services aux auteurs, par exemple pour la création de la couverture, ou la relecture du manuscrit.

Pour en savoir plus sur Books on Demand, ou https://www.bod.fr

 

Le bilan

Je crois que les différentes plateformes  se sont correctement différenciées selon leur proposition de valeur. Selon moi, chaque outil correspond à un profil d’auteur particulier.

  • Profil Digital Auteur : “je veux passer par une plateforme avec des services pour publier et être distribué facilement mais je peux faire des choses moi-même (couverture, site d’auteur) et j’ai besoin de peu d’accompagnement”

Digital Auteur : Iggybooks

  • Profil Auteur Pro : “je veux déléguer au maximum, et être au contact du milieu de l’édition, mais je fais attention au budget et je suis content d’avoir une plateforme avec des services complémentaires”

Auteur Pro : Librinova en numéro 1, et Publishroom en numéro 2

  • Profil Total Indépendant : “je cherche le coût 0, j’ai du temps, je n’ai pas peur de passer de longues heures à corriger mon formatage ou rechercher des moyens de promouvoir mon livre

Auteur total indépendant : Kindle Direct Publishing en numéro 1, et Lulu en numéro 2

 

 

Pour aller plus loin, j’ai édité une page spécialement dédiée à toutes ces offres d’auto-édition, permettant aux auteurs de donner leur avis : avis et informations sur les plateformes d’auto-édition


 

29 Comments

  1. Superbe article, merci beaucoup, je le mets en marque-page pour pouvoir le reconsulter 😉

  2. Serge Perreault Serge Perreault

    Bonjour,

    Félicitation !
    Un très bon article, je suis certain qu’il saura éclairer tous ceux qui cherchent à publier en auto édition.
    J’aimerais simplement apporter un petit éclaircissement. KDP ne remet pas 70% de la vente des livres à ses auteurs, c’est plutôt 35%. (Je suis publié sur Amazon) Si un auteur veut retirer 70% des ventes, il doit signé pour KDP Select. Ce faisant votre engagement à KDP Select donne à Amazon l’exclusivité sur votre publication. L’auteur ne peut donc pas publier ailleurs.

    • Célia Collura Célia Collura

      Merci serge je n’avais pas perçu la différence! On apprend chaque jour un peu plus sur ce sujet si vaste de l’auto édition.

  3. Célia Collura Célia Collura

    beau travail de récolte d’informations. Merci!

  4. Célia Collura Célia Collura

    j’ai une question au passage,
    savez vous comment faire avec L’ISBN pour vendre une version papier (livre enfant) + version papier avec cd audio? puis je mettre le même ISBN sur les deux en sachant que celui avec cd audio n’aura pas le même prix?
    et pour le dépôt légal?
    merci pour vos éclairages

    • Seb Jean Seb Jean

      Bonjour Celia
      Je suis en cours d’autoEdition d’un recueil de partition musicale avec CD. Quelle plateforme avez vous utilisée pour faire publier conjointement livre+CD ? Votre CD accompagne-t-il “physiquement” le livre ? Ou est-il a commander séparément de l’ouvrage ?
      Merci pour votre réponse .

      S.J.

  5. Olivier Morel Olivier Morel

    Bonjour à tous,
    Merci pour vos commentaires.
    Oui, sur Amazon, KDP reverse 70 % des ebooks pour des prix supérieurs ou égaux à 2,99. Pour les livres papiers, c’est en gros 35%. Pour un livre à 10 €, je reçois 3,50 € net de frais.

    Célia, je pense qu’il faut faire 2 dépôts, ou un dépôt complémentaire. Il y a des informations sur cette page : http://www.bnf.fr/fr/professionnels/depot_legal/a.dl_doc_multimedia_mod.html

  6. Bonjour et bravo pour cet article. Pour revenir à Librinova, vous écrivez “Le rôle d’agent littéraire qu’endosse pour vous Librinova si vous vendez plus de 1000 exemplaires est un vrai plus.” Qui dit “agent littéraire” dit commissions. Cela veut dire que Librinova va prendre une commission sur les ventes en cas de signature avec un éditeur? Bien cordialement

    • Olivier Morel Olivier Morel

      Bonjour Philippe,
      Oui, c’est bien cela. Comme pour tous les agents, la commission est en fait une rétro commission, gérée directement entre l’éditeur et l’agent. L’auteur n’a ni droit de regard, ni information. C’est le jeu.

  7. JLouis Lourau JLouis Lourau

    Je viens de consulter une dizaine d’articles sur le sujet. Je n’en savais pas plus à la fin qu’au début ! Donc frustration et même déprime car je cherche une bonne solution pour être publié, en dehors des circuits classiques, depuis plusieurs semaines.
    Votre article est une trés heureuse surprise : je sais désormais à qui m’adresser en fonction
    des services offerts et du coût desdits services.
    Un grand bravo à vous et un grand merci !

  8. Jean-Luc Jean-Luc

    Chez Librinova, pour la diffusion d’un livre papier il faut souscrire un Pack libraire de 350 € par an. Cela ne figure pas dans votre tableau.

    Jean-Luc

  9. Bonjour
    Merci pour votre comparatif qui permet d’y voire clair.
    Une question :
    Chez Iggy-Book, le prix initial est-il pour un livre ou pour plusieurs, car j’ai déjà 3 livres publiés sur Kindle mais je voudrais les publier sur plusieurs plateformes ?
    Cordialement
    F. Degottex

  10. Olivier Morel Olivier Morel

    Bonjour Fernand
    Merci de votre intérêt.
    Chez iggybook, le prix est au livre.
    Atramenta pourrait en effet faire partie du comparatif.
    Je vais y remédier
    Bonne lecture du blog

  11. Eric Eric

    Bonjour,
    merci pour cet article intéressant.
    Pourquoi, pour Bookelis, vous ne faites pas de comparatif entre “bien” et “moins bien” ???
    Pouvez-vous développer ?
    Cordialement,
    Eric

    • Olivier Morel Olivier Morel

      Bonjour Eric
      Bookelis a été rajouté après la première version de l’article, ce qui explique cette présentation différente.
      Je prépare une version mise à jour de l’article pour bientôt

  12. loni loni

    Bonjour Olivier

    Tout d abord merci pour cet article et ce comparatif et cette mine d informations très précieuses que vous diffusez.
    J ai écrit un livre plutôt “temoignage” de 285 pages et après l avoir fait imprimé via thebook édition, en un nombre limité pour la famille, je souhaite aujourd hui le diffuser a un plus large public.
    J avoue ne pas maitriser internet et tout ses rouages et langages et ne pas etre tres a l aise avec les nouvelles technologies.
    Tout d abord je voulais savoir si je choisis une plateforme comme librinova, iggybook, publishroom, bookelis, edilivre ou mon beau roman…est ce que je dois moi mm m occuper des démarches administratives telle que le dépôt a la bnf et la demande pour le numéro isbn ??
    Et ensuite pourriez vous m indiquer qu’elle serait la meilleure plateforme selon vous parlais celles citees au dessus pour publier un livre en ebook (Amazon Fnac etc) mais aussi en papier et pour une distribution aussi via les librairies?
    Sachant que je ne recherche pas le profit mais surtout a toucher un grand nombre de lecteur .
    Sachant également que mon livre a déjà été corrigé et que la couverture a été faite par ma cousine qui fait des études de graphisme.
    Je cherche surtout une plateforme me facilitant la distribution et m aidant avec des outils pour la promotions (site d auteurs widget etc) puisque je ne maîtrise pas assez les nouvelles technologies pour le faire moi même.
    J ai bien étudié tout vos comparatifs mais j ai encore du mal à faire le tri…tellement elles me semblent toutes plus ou moins équivalentes.
    Je pensais que bookelis était la seule à proposer une diffusion librairie via le réseau hachette mais a priori les autres le font aussi et j ai compris que Amazon et Kobo était aussi une diffusion importante.
    Pensez vous que je peux d abord utiliser Amazon Kindle afin de proposer rapidement mon livre en touchant un large public puisque à priori cela a l air simple et gratuit et ensuite choisir une autre plateforme qui m aidera à être visible sur d autres sites?
    Désolé pour ce roman et merci de votre attention.
    Séverine.

  13. Michel Harlaut Michel Harlaut

    Bonjour,
    Pour avoir publié avec Édilivre, je peux vous faire part de mon retour d’expérience.
    Il s’agit d’un essai historique.
    La qualité de l’impression est bonne. Toutefois, pour la mise en page, il a fallu s’accrocher pendant une 10 aine de mois pour avoir un ouvrage clean.
    Le sous- titre avait été amputé d’un mot essentiel.
    D’autre part, des photographies étaient devenues baladeuses, ce n’est pourtant pas compliqué de les “ancrer” pour éviter ce problème. Quant aux légendes de celles-ci, elles n’étaient pas toujours à la bonne place… Vous aviez droit à 3 séries de corrections gratuites… Après, c’est payant, même si les fautes sont de leur responsabilité, il a fallu encore discuter pour obtenir satisfaction.
    Sur la gratuité, mise en avant sur leur site, il faut savoir qu’elle est restreinte. Elle ne couvre pas la couverture lorsque vous demandez quelque chose de personnalisé même dans le cas où vous leur fournissez la photo et la mise en page du titre et sous titre.
    Quant aux participations aux salons, elles sont payantes.
    Par ailleurs, vous n’avez même pas le droit à un exemplaire gratuit.
    Si vous achetez votre livre directement à votre éditeur vous avez le port en plus. Je suis passé par la FNAC, j’ai eu droit à 5 % de réduction et sans payer de port.
    Quant au prix du livre en format livre de poche, il était exorbitant. Finalement, je l’ai retiré de la vente après le délai imparti… pour le republier plus tard.
    Ce n’est qu’un aperçu, de ces épisodes.
    Michel

  14. Agathe Agathe

    Merci cet article très complet et très intéressant. Je suis en pleine recherche de plateforme d’auto-publication et édition pour le livre de maman ça va beaucoup m’aider ! Je suis de Nice et j’ai découvert récemment cette plateforme également de publication (https://www.pumbo.fr/publier-un-livre) connaissez-vous ? Que me conseillez-vous ?
    Merci !

    • Olivier Morel Olivier Morel

      Bonjour,
      Je ne connais Pumbo que par son site. Cela me semble être un acteur sérieux, mais issu d’abord d’un groupe néerlandais, veillez donc à ce que leur connaissance du marché français soit bonne.
      Bonne publication !

  15. Merci pour cet intéressant article. J’ai publié avec KDP, Bookelis, et Librinova. Quatre ouvrages en tout.
    Je cherche encore le meilleur compromis.
    En fait, ce que j’aimerais, c’est trouver un partenaire vraiment pro qui m’aide à générer un très bon produit, et qui le diffuse avec efficacité, en échange de quoi, il prendrait une part importante des revenus et m’en laisserait une petite partie.
    Par contre, ça ne m’intéresse pas du tout de commencer par payer, et ensuite, advienne que pourra.

  16. Olivier Morel Olivier Morel

    Bonjour Dominique,
    La démarche que vous décrivez est en fait celle d’un éditeur. Il investit dans le livre, et le fait connaitre, pour en tirer les fruits par les ventes. Le problème est que cette démarche est très chronophage et n’est pas compatible avec la nature de l’activité des plateformes d’auto-édition.

  17. Valérie Valérie

    merci pour votre comparaison! Je m’étonne cependant de ne pas y voir BoD, Books on Demand. Je suis en train de chercher la meilleure façon déditer mon manuscrit et j’ai lu en détail ce qu’ils proposent, ça me semble aussi bien que les 4 que vous détaillez. Qu’en pensez vous?

    • Olivier Morel Olivier Morel

      Bonjour Valérie
      C’est exact. C’est un oubli de ma part, qui est désormais réparé :-).
      J’ai intégré BoD à la fin du comparatif. BoD est une plateforme qui vient de l’impression à la demande, et qui s’installe petit à petit sur le créneau auto-édition.

      • Diego Rodrigues Diego Rodrigues

        Bonjour Olivier,
        Merci infiniment pour ton travail. BoD à l’air top pour moi. Tu penses quoi d’eux ?

        • Olivier Morel Olivier Morel

          Bonjour Diego,
          Je n’ai jamais essayé la plateforme en tant qu’auteur.
          Ce sont des gens sérieux, qui proposent une offre au niveau des autres concurrents.

  18. FERRER JEAN FERRER JEAN

    je viens de découvrir votre publication sur l’édition et évidemment la mise en vente et le retour d’un petit pécule pour l’auteur, ce qui n’est pas évident; je peux en témoigner avec lles parutions de mes livres : AUX confins de L’ Univers 4 tomes , édités par :
    Le MANUSCRIT;..com;; Un ÉDITEUR que je traite de malhonnête ? QUI NE RÉPOND PLUS AUX COURRIERS? QUI DISPARAÎT DANS LA NATURE SOIT UN ÉDITEUR SANS VERGOGNE ; Que faire pour rattraper n désastre?

    • Olivier Morel Olivier Morel

      Bonjour Jean
      Je ne connais pas cet éditeur en détail
      Si vous n’avez plus aucun contact, vous pouvez dénoncer votre contrat d’édition, pour récupérer vos droits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *