Press "Enter" to skip to content

La méthode pour trouver un titre de livre qui fasse fondre les lecteurs

Vous avez 2 secondes pour convaincre un lecteur d’ouvrir votre livre, de cliquer sur votre titre ou votre couverture. Je sais que trouver un titre de livre est stressant pour vous et que vous en avez marre de vous inquiéter pour ça. Nous pouvons tous citer des exemples de livres que nous avons acheté en ayant eu un coup de cœur pour leur titre, sans chercher plus loin.

Le titre d’un livre est généralement l’ultime coup de stress et d’incertitude dans votre démarche d’écriture.

Si vous lisez cet article, c’est parce que vous avez déjà été confronté à ce problème. En général, vous avez déjà fait tout ce qui est recommandé à droite et à gauche :

  • Vous savez déjà qu’un titre doit décrire l’identité du livre tout en intriguant, qu’il doit être unique et plutôt court (surtout pour les thrillers).
  • Vous savez aussi qu’il est préférable d’utiliser  du vocabulaire simple et positif.
  • Vous savez qu’il faut regarder ce que font les auteurs du même style, sans pour autant s’en inspirer trop.
  • Vous savez que le titre doit être fidèle à l’histoire du livre.

Tout ça vous le savez, et à partir de là vous cherchez votre titre.

Vous avez cherché des idées de titres de livre, établi une liste, fait des recherches sur internet, raturé votre liste, puis établi une « short-list » …

Et là, vous n’arrivez pas à choisir. Ou plutôt, vous ne savez pas comment choisir.

Beaucoup de choses intéressantes ont été écrites sur les titres de livres. Je ne veux pas réinventer la roue, mais je crois qu’il manque souvent aux auteurs une partie du puzzle pour aboutir à un titre qui va déclencher le désir chez vos lecteurs. J’espère vous apporter des idées utiles.

La bonne nouvelle, c’est que vous n’êtes pas seul à vivre cela. Des centaines d’auteurs sont passés par là.

Attention : Il y aurait des centaines de pages à écrire sur les titres de livres. Cet article vise à vous fournir quelques éléments nouveaux, à vous faire réfléchir sur vos titres. Adoptez les pratiques qui vous correspondent (certaines ont plus de sens pour la fiction que la non-fiction, pour d’autres c’est l’inverse) et laissez de côté les autres. L’essentiel, c’est de progresser.

Déjà, un premier conseil : si un livre se vend mal, ne cherchez pas 107 ans, changez de titre. Ça ne sera peut-être pas la recette miracle, mais dans bien des cas, cela a aidé. Un titre est une promesse. Une mauvaise promesse laissera la courbe des ventes plate comme une mer d’huile. Une bonne promesse, à l’inverse, déclenchera des ventes. A vous d’écrire un livre de qualité, mais ce n’est pas le sujet de l’article.

Ce que vous allez découvrir dans cet article :

  • Les 4 questions à se poser pour choisir un titre,
  • Les règles d’Amazon et des autres plateformes sur les titres (hé oui, ils n’acceptent pas tout),
  • Les 3 étapes indispensables du processus de choix du titre,
  • Des exemples de titres qui marchent,
  • Des outils utiles pour vous aider.

Nous sommes en plein dans le 1er pilier, on travaille le positionnement de son livre.

 

Les 4 questions à se poser pour choisir un titre

 

  1. Est-ce que mon titre créé de l’intrigue ?

Il n’y a rien de plus efficace pour attirer les lecteurs que de créer du suspens ou de soulever des questions dans l’esprit de ceux-ci avec votre titre. Mettez-vous à la place de votre lecteur. Comme lui, quand vous lisez des titres, vous avez envie de rêver, d’être transporté, de croire en quelque chose.

Voici 3 exemples de titres qui créent l’intrigue :

Fidèle au poste, d’Amélie Antoine. Quel poste ? De qui s’agit-il ?

Le Dernier Facteur, de Virginie Paquier. Qui est-il ? Pourquoi est-il le dernier ?

Comment obtenir ce que vous voulez, de Dabid Lieberman, dans le genre non-fiction.

  1. Est-ce que mon titre est optimisé pour les moteurs de recherche ?

Les auteurs célèbres n’ont pas à se soucier de cette question, puisque leurs livres trouvent tout de suite leur place en tête des classements. Mais pour les autres, il est nécessaire de faire en sorte que votre titre fasse ressortir votre livre sur un nombre maximum de recherches. Si vous souhaitez par exemple que votre livre apparaisse sous les yeux des lecteurs en recherche de romans sentimentaux, mieux vaut inclure des termes liés à ce sujet dans votre titre. Amazon survalorise les mots clés du titre, par rapport aux mots clés de la description, ou même aux 7 mots clés que vous pouvez renseigner sur KDP.

Pour trouver ces termes, rien de mieux que d’utiliser l’outil de recherche d’Amazon, et de lire les termes suggérés sur vos thématiques. Par exemple, lorsque l’on commence à taper « amour », Amazon propose toute une série de mots clés recherchés par les lecteurs, classés par ordre décroissant. Vous pouvez adopter dans votre titre celui qui se rapproche le plus de votre intrigue, à condition bien sûr que votre titre n’en devienne pas un slogan publicitaire optimisé :

 

3 exemples de romans qui ont optimisé leur titre pour les moteurs :

Les amants de la forêt maudite, de Patrice Chaillan, le terme “amants” attire beaucoup de trafic.

Tu n’iras pas danser, de Sylvie Bardet, qui a placé le mot “Thriller” à la fin de son titre sur Amazon.

La semaine de 4 heures, de Timothy Ferriss, qui est réputé pour avoir choisi ce titre après avoir réalisé des tests d’annonces sur Google, et remarqué que ce titre attirait plus de clics que d’autres.

 

 

 

 

 

 

 

  1. Est-ce que mon titre permet d’identifier le genre de mon livre ?

Il existe des mots qui signent un genre. Vous pouvez vous aussi en adopter.

3 exemples de livres dont on reconnait le genre immédiatement :

Persécutée, de Matthieu Biasotto : Thriller

Le vieux qui voulait tuer le président, de Céline Barré : Littérature humoristique

La délicatesse du homard, de Laure Manel : Littérature sentimentale et douce

 

  1. Est-ce que mon titre livre des informations ?

Rendre un titre de roman informatif …. pas évident.

L’essentiel est de faire en sorte que le lecteur se rapproche du thème principal, ou en tout cas n’imagine pas complètement autre chose. N’utilisez pas des titres trop poétiques, qui laissent au lecteur une impression de flou artistique. Donnez lui des indices clairs.

Ne me dites pas que c’est incompatible avec l’exigence de taille réduite du titre. D’une part, ça l’est, regardez les exemples ci-dessous, et d’autre part, une étude de Lulu, qui édite un outil permettant de juger de la qualité de ses titres (en anglais),  a montré que la longueur d’un titre n’avait PAS d’impact sur à capacité à devenir un best-seller. La clé est dans la capacité d’un titre à capter l’attention, intriguer et inciter à la lecture, pas dans la longueur.

3 exemples de titres qui donnent des informations :

Epouse, mère et working girl, de Sonia Dagotor

L’héritage de tata Lucie, de Philippe Saimbert

L’homme qui voulait rêver sa vie, de Lionel Touzellier

 

Ce qui n’empêche pas Bertrand Py, éditeur chez Actes Sud, de constater : «Il ne faut pas hésiter à aller vers des choses simples dont l’impact est inversement proportionnel, comme Les Déferlantes, par exemple, qui dit tout du roman de Claudie Gallay.» (déclaré au Figaro en 2010).

 

Les règles d’Amazon sur les titres

Amazon ne nous laisse pas faire n’importe quoi avec les titres de livres. Ainsi les auteurs auto-édités devront respecter un certain nombre de règles. Les auteurs édités par des maisons d’édition ont également intérêt à connaître ces règles, car bien souvent les éditeurs les utilisent également.

  • Le titre du livre doit être exactement le même que ce qui est écrit sur la couverture
  • Le mot « Bestseller » est interdit
  • Mentionner un classement Boutique Kindle ou un classement de ventes est interdit
  • Mentionner une promotion, un discount est interdit
  • Le titre ne peut pas faire référence directe à un autre livre ou une marque protégée
  • Le titre ne peut pas mentionner d’autres auteurs
  • Le titre ne peut pas être un lieu de publicité pour quoi que ce soit.

 

3 étapes pour boucler son titre

Une fois ces principaux éléments bien en tête, il est possible de passer à la confection de votre titre. Je vous recommande ces 3 étapes pour y arriver.

1ère étape : Rechercher des idées nouvelles

Bien sûr, j’imagine que vous avez déjà des idées en tête. Des lieux, des adjectifs, des noms …

Essayez de trouver des idées au sein de ces différentes catégories, cela devrait élargir votre horizon :

  • Des phrases communes, des dictons.
  • Des titres avec un seul mot, mais puissant, comme Twilight.
  • Utilisez une partie de votre histoire : un personnage, un évènement, un lieu, un caractère ou une émotion, une révélation ou un tournant de l’intrigue.
  • Recherchez des mots clés caractéristiques de votre genre.
  • Des titres qui sont plutôt des accroches, comme Comment j’ai réussi à attraper la lune, de Laurence Labbé.
  • Exprimez les bénéfices (surtout pour les guides non-fiction).
  • Plutôt que de regarder passivement les titres des autres livres, allez fouiller dans les descriptions, qui comportent beaucoup plus d’informations, et utilisez une méthode précise en recensant les mots qui vous frappent, les expressions qui se rapproche de votre propre livre.

 

2ème étape : Y ajouter des mots émotionnels

Aucun lecteur n’est totalement rationnel. Nous prenons tous des décisions avec nos sens et nos émotions. Comme un vendeur fait ressentir des émotions à son client, votre titre doit vous faire ressentir des choses fortes, répondre à vos aspirations, faire écho à vos craintes ou vos rêves.

Dans tous les genres, il existe des mots clés, émotionnels, qui vous permettent d’accrocher le lecteur, qui véhiculent des émotions fortes. Rapide revue :

 L’énergie

Étonnant Audacieux Inspirant Croyant
Brave Époustouflant Conquérant Courageux
Dévoué Enchantant Gai Tripes
Heureux Espoir Espérance Jubilant
Légendaire Magique Débridé Triomphant
Victorieux Merveilleux Valeureux Excité

Sentimental :

Passionné Déchirement Corps Exposé
Sale Désir Flirt Interdit
Hypnotique Lancinant Seul Malicieux
Nu Méchant Provocateur Scandaleux
Proximité Honteux Transpirant Fumant
Tabou Caché Excitant Sauvage
Censuré Pressé Envoutant Attirant

 Le mystère :

Marché noir Interdit Censuré Classifié
Confidentiel Confessions Controversé Couvert
Oublié Caché Illégal Initié
Perdu Sans limites Restreint Privé
Secret Étrange Prisonnier Inconnu
Retiré Sombre Sous-terrain

La colère :

Arrogant Battu Brutal Corrompu
Arnaqué Attrapé Démon Exploité
Ruiné Haine Mensonge Perdant
Étendu Faillite Nocif Rançon
Pulvérisé Dur Ignoré Caché
Suivi Écouté Entendu Délaissé

La confiance :

Accrédité Anonyme Approuvé Authentique
Soutenu N’importe quand Certifié Garanti
Prouvé Officiel Fiable Testé
Vérifié Respecté Honorable

La peur :

Agonie Apocalypse Assaut Attention
Aveugle Sang Catastrophe Mort
Détruit Désastreux Épidémie Rampant
Chute Lunatique Cauchemar Nuit
Panique Douleur Pétrifié Écueil
Danger Insidieux Revanche Risqué
Sauvage Terreur Torture Toxique
Piège Victime Vulnérable Inquiet

3ème étape : Appliquer les vérifications d’usage

Ça y est vous tenez quelque chose ? Un titre qui vous parle, qui correspond aux critères et dont vous êtes fier ? Vous touchez au but. Vérifiez quelques points :

  • Une fois votre titre trouvé, ou une short-list établie, réalisez un sondage auprès de votre entourage ou de vos bêtas-titreurs. Il n’y a pas de raison de ne pas prendre au sérieux le statut de « Bêta-titreur ».
  • Une bonne méthode pour vous assurer que votre titre résistera à l’épreuve du temps est d’attendre et de le garder en tête. Faites refroidir la marmite de votre cerveau qui s’est emballée sur un super titre et vérifiez qu’il vous fait toujours autant d’effet dans les jours suivants.
  • Vérifiez que votre titre n’est pas protégé ou déposé. Pour cela allez sur la base marque INPI et tapez-le.
  • Êtes-vous sûr que personne n’a jamais utilisé ce titre ? Tapez-le dans Amazon et Google, pour voir ce qui ressort. Il y aura toujours des pages ou des livres liés. Le tout est qu’il n’y ait aucun livre qui porte exactement le même titre.
  • Votre titre est-il en anglais, en français ou dans une autre langue ? Plusieurs livres montrent que des titres dans d’autres langues peuvent très bien marcher en France, les meilleurs exemples étant les Goncourt 2007 (Alabama Song) et 2008 (Singué Sabour). Mais vérifiez quand même que dans le monde anglo-saxon non plus, votre titre n’existe pas.
  • Le nom de domaine est-il libre pour votre titre ? Vous n’avez peut-être pas dans l’idée de de créer un site dédié pour votre livre, mais peut-être cela vous sera-t-il utile plus tard. Vérifiez sa disponibilité.
  • Avez-vous testé votre titre sur sa future couverture, ou sur une couverture en projet ? Est-ce que cela rend bien ? Est-ce que le titre nécessite de changer le projet de couverture ?

Je suis sûr que vous pouvez y arriver. Les éditeurs passent eux-mêmes de longues heures à reprendre ou modifier les titres de leurs auteurs. Et ils suivent les critères énoncés dans cet article. Vous aussi, vous pouvez trouver un titre qui vous apporte des lecteurs par lui-même.

NB : Avez-vous lu l’article  « Vendre plus de livres et avoir plus de lecteurs ? Les 3 piliers des auteurs à succès … » ?

5 Comments

  1. Bonjour et merci pour cet article. Aussi pertinent qu’intéressant. Vous résumez tout en quelques mots: “Un titre est une promesse. Une mauvaise promesse laissera la courbe des ventes plate comme une mer d’huile.”
    J’ai d’ailleurs commis une très grosse bévue avec l’un de mes romans. Je connaissais l’importance du titre et de son originalité. Et j’ai commis l’immense erreur de ne pas regarder sur Amazon si ce titre était déjà utilisé. Il existe plus de 10 versions de ce titre dans la littérature. Et même le cinéma. Pourquoi cette erreur? La fatigue. Période de stress et de soucis à cette époque. Je pense d’ailleurs à changer de titre et à remanier le livre. Pour vous dire.
    Alors réfléchissez des semaines, voire des mois au choix du titre.

    • Exact Philippe ! Change le titre et la couverture et tu peux lui donner une surprenante deuxième vie !

      Bravo Olivier pour cet excellent article. 😉

  2. Le titre (avec la couverture) est la première chose que voit un lecteur. Il se doit d’être très puissant et “vendre du rêve”.

    Article intéressant ! 🙂

  3. Merci pour cet article très intéressant. J’en ai profité pour vérifier que le titre de mon prochain roman n’était pas déjà utilisé. 🙂

    Je travaille actuellement sur une série et j’ai eu l’idée de sortir des romans avec des titres construits sur le même principe, histoire que le lecteur sache, rien qu’en lisant le titre, que le roman appartient à la dite série. On verra si ça marche. Le deuxième épisode n’est pas encore sorti. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Hide Buttons