Press "Enter" to skip to content

Vendre son livre en librairies : les différentes méthodes

Après avoir publié, vendre son livre en librairies est l’étape ultime de l’auteur qui souhaite faire connaître son livre. Les librairies françaises et francophones, c’est 5 000 points de vente, et autant de lecteurs potentiels.

Dans cet article, je reviens sur les différentes méthodes permettant de vendre son livre en librairies, dans les 5000 librairies françaises, et tout particulièrement, à la FNAC, chez Cultura, dans les espaces Leclerc, ou dans d’autres grosses librairies (Decitre …).

Distribuer et référencer, ce n’est pas la même chose

Il est important de se dire la vérité, car trop de sites vous font miroiter la possibilité de vendre vos livres en librairies, en mélangeant exprès le référencement et la distribution.

=> Référencer son livre en librairie, c’est l’inscrire dans le catalogue des livres partagés par tous les libraires de France. Votre livre pourra alors être commandé par le libraire.

=> Distribuer son livre en librairie, c’est voir son livre effectivement présent physiquement, sur les étagères de certaines librairies en France. Cela n’a donc rien à voir.

Dans tous les cas, les libraires commandent vos livres avec la remise libraire, en l’achetant en moyenne 60% du prix public HT, et en le revendant bien sûr au prix public (prix unique du livre oblige). La marge du libraire est ainsi de 40%, tout comme les libraires en ligne.

Vous m’écrivez souvent pour me dire qu’être distribué est très difficile. Qu’en auto-édition, on n’est jamais présents en librairies. Et je vous réponds toujours que c’est une question de travail sur le terrain, et de relations avec les libraires. Regardez cette vitrine d’une librairie, croisée dans le sud de la France :

J’y ai trouvé plusieurs livres auto-édités, et auto-publiés. J’ai échangé avec le libraire. Les auteurs de ces livres sont venus le solliciter, lui présenter leur démarche. Et ils ont pu y placer des livres, en pleine vitrine.

Bravo.

 

 

Comment référencer son livre dans les librairies ?

Pour référencer son livre dans le catalogue partagé des librairies, il faut inscrire celui-ci sur le catalogue tenu par Dilicom ou Hachette Livres. Vous pouvez aller à la source et traiter directement avec Dilicom (bon courage) ou passer par l’intermédiaire d’un service dont c’est le métier, et qui inscrira votre livre sur le listing.

Une fois votre livre enregistré dans les fichiers, lorsqu’une commande se produira dans l’une des librairies francophones, alors une commande sera automatiquement envoyée au service qui gère la publication de votre livre, à votre éditeur, votre solution d’auto-édition ou autre. Et c’est celui-ci qui gère ensuite l’impression et l’envoi de votre livre.

Contactez-nous pour plus de détails, nous proposons ce service aux auteurs.

Comment distribuer son livre dans les librairies ?

Pour distribuer son livre, il faut travailler avec un distributeur. Vous en trouverez une liste ici : diffuseurs et distributeurs de livres.

Généralement, ceux-ci fonctionnent de concert avec un diffuseur, ou sont diffuseurs eux-mêmes. Les diffuseurs-distributeurs travaillent avec des professionnels, et vous demanderont un numéro de SIREN. De plus, ils veilleront à ce que vos livres aient une espérance de ventes suffisantes, pour rentabiliser leurs efforts.

Si vous cochez ces cases, vous pouvez prendre contact avec l’un deux. Ensuite :

  • Le diffuseur vous proposera de présenter vos livres, lors des revues trimestrielles.
  • Vous devrez alors défendre votre livre, et sélectionner avec le diffuseur, les librairies les plus adaptées.
  • Vous devrez ensuite envoyer les stocks nécessaires (généralement à partir de quelques centaines d’exemplaires par livre)
  • Vous aurez accès à une interface en ligne, permettant de suivre vos ventes.
  • Vous recevrez des retours, après la saison littéraire, et au renouvellement des collections.

 

Vendre son livre à la FNAC : la méthode

J’ai consacré un article à la vente de son livre à la FNAC. Tout y est détaillé ici : vendre son livre à la FNAC.

Référencer son livre à la FNAC est abordable, l’y distribuer est plus compliqué, mais j’ai plusieurs exemples de succès en tête.

 

Distribuer et vendre son livre en librairies : la méthode simple qui marche

Pour l’auteur auto-édité, ou publié, mais dont la maison d’édition ne travaille pas suffisamment la promotion et la distribution, il existe une méthode modeste mais efficace pour distribuer son livre en librairies.

Le porte à porte.

Oui. Rien ne vaut le contact humain et les relations de confiance avec un libraire. Libraire est un métier de recommandation, de conseils et de partage. Mieux vaut être présent dans 5 librairies, avec 2 livres par librairies, mais bien placé et recommandé par le libraire, que référencé dans des milliers de librairies, sans jamais générer de ventes, car personne ne parle de vous.

Comment faire cela ?

  1. Identifiez 5 à 10 librairies autour de chez vous, qui seraient susceptibles d’accepter votre manuscrit. Peu importe leur taille. Certains responsables de rayons chez Cultura ou Mollat attachent une grande importance aux auteurs peu connus.
  2. Allez voir 3 de ces libraires, en présentant votre démarche, en parlant sincèrement de votre livre. Exprimez votre attachement à la région, aux librairies, aux livres. Déplacez-vous toujours le livre à la main, près à l’offrir au libraire. Un auteur a toujours son livre dans son sac. 
  3. En fonction des réponses des 3 premières librairies, allez voir les 7 autres, en adaptant votre discours et vos arguments, de manière à convaincre. vous devez être capable d’expliquer quel est le genre littéraire de votre livre, à côté de quel type de livre il faut le positionner, de rappeler son prix, et de décrire votre histoire ou le contenu de votre livre rapidement. Vous pouvez consulter l’article sur les 3 piliers de l’auteur à succès pour apprendre à promouvoir votre livre.
  4. Proposez le dépôt-vente de 2 livres, et exprimez bien que vous pouvez réaliser cela à titre de test.
  5. Profitez en pour proposer une dédicace. Cultura est particulièrement bienveillant par rapport à ces demandes ; cela anime les points de vente.
  6. S’il accepte de prendre vos livres, le libraire vous demandera de remplir une fiche de référencement, et peut-être de vous enregistrer dans son fichier de livre. Suivez la démarche. Il vous sera notamment demandé d’accepter les conditions (conditions de retours d’invendus, de référencement, de facturation …).
  7. Vous pouvez ensuite promouvoir la présence de vos livres dans les librairies sélectionnées. Rendez-leur hommage et valorisez-les : votre échange doit être gagnant-gagnant, et la solidarité est importante dans le monde du livre.

Cette méthode du dépôt-vente est simple, et efficace. Veillez à passer régulièrement chez vos libraires, pour entretenir la relation.

Cette méthode est également celle privilégiée par les librairies, qui préfèrent ne pas prendre de risques, et n’achètent pas vos livres.  Certains libraires vous donneront leur accord, pour un livre seulement, pour ne pas alourdir leur stock. Acceptez, c’est une chance de pouvoir tester l’attention du public sur votre livre.

 

Comment cela se passe concrètement lorsque je reçois une commande d’un libraire ?

Si vous êtes passé par un service d’impression à la demande avec distribution en librairies, vous n’avez à vous occuper de rien. Votre livre est commandé par un lecteur, le libraire passe commande, et le livre est reçu quelques jours plus tard sur le point de vente.

C’est votre partenaire qui commande l’impression et expédie le livre.

Si vous avez réalisé des stocks, et que vous expédiez les livres vous-mêmes au libraire, alors en cas de commande, vous recevrez un e-mail de commande. Charge ensuite à vous d’expédier le livre à la librairie qui a souhaité commander le livre.

Si vos livre sont en dépôt-vente, alors le libraire vend votre livre, puis vous fait signe pour vous informer de la vente, et vous demander éventuellement de venir remplir le stock.

 

Si vous avez vécu d’autres expériences avec la vente de livre en librairies, n’hésitez pas à les partager, en commentaires ou par e-mail. Je serai ravi d’échanger avec vous.