Press "Enter" to skip to content

Le comparatif : NetGalley / Simplement.pro / Communiqué de Presse

Pour promouvoir son livre, les influenceurs, blogueurs littéraires influents et chroniqueurs sont un relai naturel pour un auteur.

Mettre en pratique cette idée simple relève en revanche du parcours du combattant.

Concrètement, 3 solutions existent :

  • Utiliser NetGalley
  • Utiliser Simplement.pro
  • Envoyer soi-même des communiqués et services de presse

Vous me demandez souvent mon avis sur NetGalley, mon avis sur Simplement, ou sur les meilleures méthodes pour réussir à contacter des influenceurs et décrocher des chroniques. L’objectif de cette page est de vous aider, en comparant les trois méthodes et en vous donnant mes meilleurs conseils.

Le comparatif

Nb : les chroniqueurs Pros ont une activité quotidienne sur leur blog ou leurs réseaux, les chroniqueurs Amateurs ont une activité régulière, et les chroniqueurs loisirs ont une activité partielle.

=> Vous serez intéressé par mon article “La méthode pour contacter des blogueurs littéraires et obtenir des chroniques“.

 

Synthèse du comparatif des outils de service de presse

NetGalley et Simplement.pro permettent de fluidifier le processus de service presse (envoi de livre pour demande de chronique ou critique) et les contacts aux chroniqueurs ou blogueurs littéraires influents. L’objectif de ces plateformes est de vous permettre de  :

  • Cibler plus facilement les chroniqueurs susceptibles d’être intéressés par votre livre grâce à des filtres par genre de prédilection et des scores de confiance
  • Simplifier la prise de contact
  • Suivre les performances d’un livre

Au-delà des points de détail, la différence majeure est dans le positionnement des trois solutions :

NetGalley est en apparence réservé aux éditeurs. Mais en réalité, le service est aussi ouvert aux auto-édités, qui publie par une plateforme d’auto-édition ou une prestation d’auto-édition. Dans tout les cas, les chroniqueurs sont triés et seuls ceux qui ont une vraie réputation et influence peuvent chroniquer.

=> NetGalley s’adresse à ceux qui souhaitent vraiment mettre les moyens pour promouvoir leur livre, et qui ont un livre de grande qualité.

Simplement.pro est une plateforme de qualité mais disposant de moins de moyens. Le filtre des lecteurs potentiels est moins fort. Simplement est très tourné vers l’auto édition, ou l’édition issue de petites maisons indépendantes.

=> Simplement.pro s’adresse à ceux qui souhaitent avoir des premiers retours à moindre frais de la part de chroniqueurs.

Enfin, la prise de contact direct par e-mail de communiqué de presse pour auteurs ou de service presse, pratique “à l’ancienne”, s’adresse à tous les auteurs, et à tous types de chroniqueurs. C’est la méthode la plus authentique, pour créer du lien, et décrocher des chroniques de qualité. C’est aussi la plus chronophage.

=> Les communiqués de presse ou services de presse traditionnels s’adressent à tous ceux qui ont des chroniqueurs ou influenceurs en cible, et qui souhaitent nouer une vraie relation avec eux.

 

Quel est le vrai impact des chroniques de livres par les blogueurs littéraires influents ?

J’ai l’habitude de vous écrire avec honnêteté et réalisme.

Et réaliste, il faut l’être avec les chroniques : même si l’on est chroniqué, l’impact des chroniques sur les ventes est faible.

Une chronique d’un blogueurs littéraires occasionnel n’aura pas d’impact.

Une chronique d’un blogueur régulier (professionnel comme l’appellerait Netgalley) pourra vous faire vendre quelques livres.

Plusieurs chroniques, simultanées, de différents types d’influenceurs, pourront participer à votre lancement, vous pousser dans les classements de vente, et aisni en chaine vous rediriger des ventes. Elles seront autant le fait de ceux qui lisent les chroniques, que le jeu des algorithmes des librairies en ligne, qui poussent les livres que l’on achètent en ce moment, et créent un cercle vertueux.

C’est le fruit de mon expérience et de ce que j’observe sur les auteurs avec lesquels je travaille depuis des années.

En revanche, les chroniques sont importantes. Elles contribuent à la crédibilité d’auteur et à la notoriété globale. Elles vous établissent en tant qu’auteur reconnu, dont on parle. Si vous publiez d’autres livres par la suite, vous pourrez vous appuyer sur ces chroniques vous être un auteur crédible.

 

Page d’accueil de simplement.pro

 

Page d’accueil de NetGalley

 

 

Fonctionnement des plateformes de service presse

Les plateformes

Une fois inscrit sur l’une ou l’autre des plateformes, vous renseignez vos informations (profil, tags du livre, description, bio d’auteur), et vous soumettez votre livre et votre résumé aux chroniqueurs.

Je vous recommande vraiment de bien cibler ces influenceurs. Choisissez ceux qui ont de bonne chance de vous accepter. Les plateformes essayent de vous aider avec des scores de confiance ou des exemples de livres chroniqués, et des liens vers leurs réseaux sociaux. C’est un vrai travail.  Ceux qui acceptent vous proposent de traiter votre service presse à une date qu’il choisit.

Vous pouvez envoyer le livre au format papier, ou il peut y accéder au format numérique.

Une fois la chronique publiée, vous avez la possibilité de commenter cette chronique et de donner également votre avis sur celle-ci.

Les communiqués de presse traditionnels

La méthode habituelle que vous trouverez partout : vous rédigez un communiqué de presse, et vous l’adressez à des chroniqueurs, blogueurs, journalistes, que vous aurez repérés et dont vous avez les coordonnées ou pour lesquels vous avez un moyen de contact.

Vous attendez les réponses et relancez éventuellement. Une fois la chronique parue, vous remerciez et allez de l’avant.

La méthode que je vous recommande : bien avant que votre livre ne soit sorti, vous listez et repérez des chroniqueurs ou blogueurs qui correspondent le mieux à votre style, à votre état d’esprit, et qui seraient susceptibles de chroniquer votre livre. Bref, vous les ciblez correctement.

Plutôt que de leur adresser un e-mail à froid, vous lisez plusieurs de leurs chroniques, puis vous prenez contact pour échanger sur certains livres. Vous expliquez votre parcours.

Vous échangez de diverses manières (e-mail, sms, téléphone …) et vous nouez une relation agréable avec certains. Ils ont plaisir à échanger avec eux, et vous aussi. Vous êtes sincères. Peu avant la sortie de votre livre, vous présentez la nouvelle et vous expliquez votre parcours. En général, vous n’avez même pas besoin de demander, le blogueur vous proposera un coup de pouce.

Tout cela prend plus de temps, mais le retour sur investissement est bien meilleur.

A travers cet article, vous avez un panorama complet des solutions pour contacter les blogueurs, influenceurs, bookstragrammeurs français, et bénéficier de chronique pour votre livre. Vous avez également mon avis sur netgalley, mon avis sur simplement et sur les services de presse traditionnels, qui quand ils sont bien faits, gardent toute leur valeur.

N’hésitez pas à me contacter pour échanger, je réponds à tous les e-mails.

 

4 Comments

  1. J’ai publié 5 romans, tous de moins de 200 pages. Histoires de familles, de grossesses et d’amour. Ils ne sont pas assez lus. Je peux en offrir un à qui serait susceptible de le recommander

    • Olivier Morel Olivier Morel

      Bonjour Paul,
      Vous pouvez vous inscrire sur les plateformes, ou utiliser nos méthodes pour contacter les bons blogueurs directement.

  2. Il est vraiment très compliqué pour un auteur comme moi (auto-édité / indépendant – rayez la mention qui vous irrite le plus ^^) d’utiliser une plateforme de ce type.

    En effet, le monde des blogueurs littéraires / chroniqueurs (rayez la mention etc.) est très diversifié comme vous le soulignez dans votre article. Des pros aux amateurs, en passant par, ne les oublions pas, les profiteurs qui ne souhaitent que lire des livres gratuitement.

    Comment les choisir ?
    Qui est influent qui ne l’est pas ?
    En quoi la notation de leur profil est-elle pertinente ?
    Quelle différence y a-t-il entre les chroniqueurs, les blogueurs et les influenceurs ?

    Autant de freins au premier contact. En tout cas pour moi qui “ne veut pas déranger” les lecteurs au risque de se voir claquer la porte au nez pour manquement à l’étiquette du milieu (ça ne se fait pas de dire ça dans un premier contact / vous n’êtes pas assez connu, rayez la mention etc.)

    Merci pour ce comparatif très instructif.

    • Olivier Morel Olivier Morel

      Merci Robert pour votre témoignage.
      Ce qui est important, c’est de ne pas contacter les blogueurs tous azimuts, mais de bien cibler. Peu, mais bien. Plus vous nouerez une relation avec eux, plus ils pourront vous aider, et moins vous les dérangerez.
      Pour vous répondre :
      chroniqueurs : généralement des journalistes
      blogueurs : blogueurs ou youtubeurs indépendants qui chroniquent des livres
      influenceurs : personnes présentes et influentes sur les réseaux sociaux, qui peuvent chroniquer des livres, mais ont une présence plus large.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *