Press "Enter" to skip to content

Bien Choisir sa Plateforme d’Auto-Edition en ligne (et sa formule)

Auto-éditer son livre, et le faire diffuser sur les librairies en ligne et même en réseau physique est désormais à la portée de tous. Pour un prix correct (voire une auto-édition gratuite), un auteur peut publier son livre de manière professionnelle et recueillir les fruits de son travail grâce à l’auto-édition en ligne.

Mais je rencontre aussi beaucoup d’auteurs déçus de l’auto-édition, qui ont été trompés par les offres, où dont les attentes étaient trop fortes. Résultat : un livre dont ils ne sont pas fiers du rendu, très peu de ventes, et une déception globale.

Faisons le point, pour que vous ne soyez pas déçus.

.


1. Savoir quelle auto-édition vous souhaitez

Quelles sont vos attentes ?

Voici la première question à vous poser. En fonction de votre choix, les solution varient :

  • Voir votre livre diffusé, pour votre fierté, ou pour contribuer à la réputation de votre entreprise, votre association, votre nom ?
  • Vendre le plus de livres possibles, grâce à la solution simple de l’auto-édition en ligne ?
  • Démarrer une activité d’auteur, écrire d’autres livres, et s’inscrire dans le long terme ?

BoD, Bookelis, Iggybook, KDP Amazon, Librinova, Publishroom, Lulu, TheBookEdition … autant de plateformes d’auto-édition, autant d’offres, de prix, et de services ; et autant d’offres adaptées à des profils d’auteurs différents. Notamment, selon moi et sans rentrer dans le détail :

Librinova, plutôt orientée romans grand public, et se présentant comme une porte d’entrée vers les éditeurs

Iggybook, plutôt un diffuseur distributeur pur, aux prestations directes et efficaces

KDP Amazon, l’outil efficace et gratuit d’Amazon, pour diffuser sur Amazon uniquement

BoD, une plateforme qui vient d’abord de l’impression papier,

Bookelis, un acteur historique

Publishroom, un acteur auto-éditant beaucoup de romance

Lulu, une plateforme de diffusion et d’impression papier

Qu’êtes vous capable de faire seul ?

L’auteur auto-édité est un indépendant. Si vous êtes tentés par l’auto-édition, c’est parce que vous savez vous débrouiller, et ne voulez pas engager le gros budget nécessaire à l’édition à compte d’auteur classique. Et vous préférez faire seul, que de chercher un éditeur.

Je vous comprends bien. Mais tout se paye en auto-édition en ligne.  Plus vous en faites vous-mêmes, moins chère sera l’offre.

Par exemple :

  • La couverture : les plateformes facturent entre 90 et 300 € la création de votre couverture. Et les couvertures standard fournies ne sont généralement pas suffisantes pour séduire les lecteurs.
  • La relecture et la mise en page : idem. Pouvez-vous la faire seul, ou avec votre entourage

 


2. Attention, le service d’auto-éditon n’implique pas la promotion du livre

C’est le souci principal des auteurs en auto-édition. Promouvoir son livre …

Les auteurs auto-édités best-seller ne le sont pas par hasard. Ils ont un très bon livre, une couverture géniale, et par dessus tout : un système efficace de promotion. C’est à dire :

  • un site d’auteur avec un flux récurrent de curieux (quelques dizaines par semaine suffisent pour réaliser des ventes), et le recueil des e-mails pour fidéliser
  • une page facebook alimentée, suivie et partagée,
  • un réseau d’auteurs amis et partenaires, avec lesquels ils réalisent la co-promotion de leurs livres, tous ensemble,
  • mais aussi : une optimisation de la description et des mots clés Amazon aux petits oignons, qui permet de bien se classer dans le moteur de recherche du premier libraire en ligne,
  • et d’autres méthodes de promotion propres à chacun.

Je reçois beaucoup d’e-mails d’auteurs qui ont tout : un bon livre, un titre efficace, une cible de lecteur définie, une couverture attirante. Tout… sauf la promotion. “Que faire ? Par quoi commencer ?”

Réussir sa promotion : les 3 piliers de l’auteur à succès

Certaines plateformes proposent des prestations comme l’envoi d’un communiqué de presse, la création d’une page facebook … mais réalistement, ce n’est pas suffisant pour promouvoir votre livre.

 


3. L’indispensable pour avoir un résultat de qualité (et des ventes)

La qualité

Voilà ce que la plateforme de votre choix doit absolument vous fournir, pour vous assurer une auto-édition professionnelle :

  • La couverture : je suis désolé, mais avec une couverture standard ou noir sur fond blanc, vous avez peu de chances de séduire les lecteurs.
  • La mise en page au format ebook : beaucoup de livres souffrent des commentaires de lecteurs mentionnant une mise en page approximative. Envoyer un fichier Word en auto-édition ne suffit pas pour obtenir un rendu de qualité

Des ventes

Voilà ce que la plateforme doit vous fournir, pour vous assurer des ventes

  • Un travail professionnel sur le référencement. Ce qu’il vous faut : les bons mots clés remplis, l’optimisation de la description (sur la forme et sur le fond), le renseignement des catégories du livre chez les libraires en ligne.
  • Une distribution numérique sur Amazon, fnac.com, Kobo, iBooks, Google Play, et pas uniquement sur le site du prestataire
  • La distribution du livre au format papier sur Amazon KDP au format Broché : une solution simple, gratuite, et pour laquelle il y a beaucoup de lecteurs.
  • Un retour total ou quasi-total des royalties de la part des plateformes. Une commission sur les ventes doit être la récompense d’un travail, pas un passage obligé. Là est la différence entre l’auto-édition et le compte d’auteur.

Les services premiums utiles

Certaines plateformes proposent des services complémentaires qui peuvent avoir de la valeur pour vous :

  • La diffusion dans un réseau de librairies physiques (généralement par Dilicom ou Hachette). Attention, cela ne signifie pas que votre livre sera visibile sur les promontoires des librairies, mais que les librairies pourront le commander pour des clients demandeurs. Pas de visibilité donc, simplement une disponibilité en point de vente.
  • Le suivi des ventes réguliers. Il est toujours agréable de savoir où l’on en est, sans attendre la fin du trimestre.

Les pratiques qu’il faut éviter

Certains services (non cités ici) pratique une édition à compte d’auteur déguisée, en lieu et place d’une auto-édition en ligne. Les caractéristiques de cela : un prix élevé et une promesse “d’édition” .

Le comparatif des plateformes

Dans cet article, je ne parle volontairement pas des plateformes en détail. Il faut d’abord que vous fassiez le point sur ce qui est important pour vous. Après seulement, vous pourrez comparer les plateformes.

Le comparatif des plateformes d’auto-édition et d’auto-publication


6 Comments

    • Olivier Morel Olivier Morel

      Bonjour Catherine,
      Merci pour votre commentaire.
      Je ne connais pas d’acteur situé spécifiquement à Toulouse.
      Coollibri est spécialisé dans l’impression, et monbestseller a un modèle un peu différent.
      Ma recommandation : appelez quelques services, et étudiez leur réactivité au téléphone.

  1. A.Dulot A.Dulot

    Bonjour,

    Juste une importante correction dans votre article, vous parlez d’acteur historique dans votre article pour bookelis alors que la premiere plate forme d’autoedition en France est depuis 2007 Thebookedition.com, qui compte plus de 35000 auteurs et fabrique plus d’1 millions de livres par an. Société française, impression de livre papier à la demande et vente via leur catalogue et les libraires… Merci de corriger et de mettre en avant aussi les sociétés françaises avant les américains, allemands … Merci

    • Olivier Morel Olivier Morel

      Bonjour,
      TheBookEdition est une plateforme utile et de qualité en effet, mais à ma connaissance, il n’est pas possible de diffuser son livre sur les autres librairies en ligne (Amazon, Fnac …) à travers leur solution.
      Ils réalisent d’abord un métier d’imprimeur.
      Si cela a changé, dites le moi, je les ajouterai.

  2. Nadine Ottelard Nadine Ottelard

    Et Thebookedition alors ? Une société française en plus !!! Pour ma part ils ont édité plusieurs de mes romans et ceci depuis plusieurs années sans aucun problème. Ils m’ont même fait participer à plusieurs salons du livre (Paris, Bruxelles, Lille-Bondues etc…)
    Ne les oubliez pas ! Merci !

    • Olivier Morel Olivier Morel

      Bonjour Nadine,
      Si thebookedition permet désormais de diffuser sur les librairies en ligne, je pourrai les ajouter. Mais je n’en ai pas l’impression.
      Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *