Press "Enter" to skip to content

Écrire un livre pour enfants : le guide complet

Écrire un livre pour enfants est un projet magnifique. Mais un livre jeunesse obéit à des codes particuliers, que vous devez connaître.

Dans cet article, vous allez découvrir nos meilleurs conseils et retours d’expérience pour réussir l’écriture de votre livre pour enfants.

Sommaire :

  1. Le marché du livre pour enfants et connaître son lecteur
  2. Les différents âges, et les spécificités liées pour l’écriture
  3. Régler la question du double lectorat : parents-enfants
  4. Trouvez votre voix d’auteur et adaptez votre vocabulaire
  5. Le rythme du récit
  6. Les personnages
  7. Le titre et les premières phrases
  8. Corrigez et trouvez des beta-lecteurs

 

=> Visitez aussi notre liste de maison d’édition jeunesse

 

Le marché du livre pour enfants

Le livre jeunesse est l’un des secteur de l’édition les plus actifs. Les jeunes lecteurs sont de plus en plus nombreux. Chaque année, il se vend environ 80 millions d’exemplaires de livres pour enfants en France.

Plus de 15 000 titres sont publiés chaque année en France : nouvelles éditions, traductions, et œuvres originales, il y en a pour tous les goûts. Mais le secteur souffre aussi de saturation : comment se distinguer parmi toute cette offre ?

 

Connaître son lecteur

L’enfant est un lecteur très particulier.

  • Il lit, relit, et se fait lire les livres
  • Il s’attache aux personnages avec passion, et aime les suivre dans différentes aventures
  • Il a un vocabulaire réduit, mais il est capable de comprendre les sujets complexes.
  • Il s’attend à ce qu’un livre réponde aux codes du genre de la littérature jeunesse, et ceux de son âge
  • L’enfant a une capacité imaginaire très forte

En littérature jeunesse, on distingue différents âges. Et à chacun de ces âges, le nombre de mots contenus dans le livre varie :

  • 0-2 ans:  les imagiers
  • 3-5 ans: les maternelles. Autour de 1000 mots
  • 6-8 ans: les premiers lecteurs. Entre 5 000 et 10 000 mots. Les livres sont assez marqués entre les garçons et les filles à cet âge.
  • 9-12 ans: les pré-adolescents, lisent des romans « passerelles ». Environ 30 000 mots. Les niveaux de lecture peuvent être assez variés à cet âge.
  • 13-16 ans: les adolescents. Environ 70 000 mots.
  • 17-19 ans: les jeunes adultes

Chaque auteur doit avoir son lecteur cible, et son âge, en tête. C’est essentiel pour bien vous adresser à votre lecteur, et correspondre à ses attentes.

Plus le lecteur est jeune, plus les phrases devront être courtes, le vocabulaire simple, et le nombre de mots réduits.

 

Régler la question du double lectorat

Les enfants suggèrent, et les parents achètent. Les parents ont aussi leurs propres sources d’information (Facebook).

Les parents sont attentifs aux thèmes, aux valeurs véhiculées, au style des personnages. Ils vérifient aussi le style littéraire. Globalement, les parents se posent une question: « est-ce que ce livre est acceptable en l’état chez moi, dans la bibliothèque de mon enfant ? »

Pour les plus jeunes, les parents lisent aux enfants, et sont donc eux-mêmes lecteurs.

 

Trouvez votre voix d’auteur

Tous les textes reflètent la voix de l’auteur, mais c’est particulièrement vrai pour un livre pour enfants. La voix de l’auteur se reflète dans la syntaxe, la ponctuation, le rythme du récit.

Le vocabulaire doit être adapté à la tranche d’âge. Vous pouvez tout à fait insérer des mots compliqués. Il ne faudra pas qu’ils soient trop nombreux, et trop répétés. Mais les enfants apprécient de découvrir de nouveaux mots.

Quand vous écrivez, n’oubliez jamais l’enfant que vous avez été.

Un bon auteur jeunesse n’est pas moralisateur. Il transmet des connaissances, une expérience, mais il ne donne pas de leçons. Ce qui plaît, aux enfants et aux parents, c’est la capacité des enfants à trouver les solutions par eux-mêmes.

 

Le rythme du récit

La structure d’un livre pour enfants obéit à des rythmes assez classiques.

Généralement en vagues, avec des intrigues qui se nouent et se dénouent, jusqu’à un dénouement final.

Vous pouvez découvrir dans cet article une revue complète de différents rythmes du récit.

On peut s’intéresser aussi à la structure dite de « Disney », appelée Le Voyage du héros, qui fait voyager le héros dans différents environnements : appel de l’aventure, mentor, sortie de la zone de confort, épreuves, récompense …

Les structures sont variées, et chaque livre doit obéir à ses propres règles, tout en veillant à respecter le cadre d’un récit pour enfants. Les éditeurs jeunesse sont les plus attentifs au respect des règles de l’écriture et du cadre d’un livre pour enfants.

Les illustrations font partie intégrantes de votre récit. La plupart du temps, les éditeurs attendent des textes bruts, sans illustrations. Mais dans votre travail d’écriture, vous devez avoir en tête les illustrations, et votre souhait. Pour créer un bon album jeunesse, quelque soit l’âge, l’illustrateur a toute sa part, et la réussite ne dépend pas que de l’histoire.

=> Comment trouver un illustrateur pour un livre pour enfants ?

 

Les personnages

Dans un livre pour enfants, les personnages sont généralement plus âgés ( de 1 à 2 ans) que le lecteur cible.

Votre personnage devra toujours être appuyé par une fiche de personnage, que vous aurez pris soin d’élaborer dans les moindres détails. Dans la fiche de personnage, faite apparaitre ses peurs, ses tics, ses qualités, ses émotions … Lorsque votre livre sera illustré, la fiche de personnage sera particulièrement utile.

Le héros est le personnage principal. Dans les livres pour enfants, le héros passe par un parcours initiatique, quel que soit l’âge cible.

Le récit peut comporter un méchant, qui doit être bien identifié et bien positionné.

=> Découvrez notre fiche de personnages (modèle et conseils d’utilisation).

 

Le titre et les premières phrases

Plus que d’autres lecteurs, les lecteurs jeunesse sont volatils. Si les premières pages de leur plaisent pas, alors ils passent à autre chose. Leur capacité de concentration est évidemment limitée.

Le titre d’un livre jeunesse doit être court et captivant. Il doit décrire l’histoire, les personnages, et plonger dans l’environnement du livre tout de suite.

C’est un véritable défi que de construire un titre captivant.

Les premières phrases, elles, doivent plonger le lecteur dans l’action immédiate. Le personnage principal vit un problème immédiatement.

Écrire un livre pour enfants n’est pas un projet facile. On a parfois l’impression que la longueur des livres les rend plus faciles à écrire. Il n’en est rien. Il faut autant de temps pour produire un livre pour enfants de qualité qu’un roman pour adulte, car les subtilités sont nombreuses, et les codes très importants.

 

La fin du récit

La fin de votre histoire est plus importante pour les enfants que les adultes.

La fin stabilise les craintes et les émotions, elle évite les cauchemars.

Certains enfants vivront des émotions pendant le récit, et ont besoin de s’endormir ensuite sur des bases sûres. Imaginez d’abord l’ambiance de la fin, et sa philosophie, puis seulement travaillez les mots et phrases.

 

Correction et beta-lecture

Il est essentiel de confronter votre livre à d’autres lecteurs et de recevoir des commentaires. Faites appel à un service de relecture et à des beta-lecteurs, qui doivent travailler de manière indépendante.

Vos proches ne vous diront pas la vérité sur ce qu’ils pensent de votre texte, ou ne pourront pas se l’avouer à eux même. Ils ont envie de vous faire plaisir.

 

A la fin de votre livre, n’oubliez pas les mentions obligatoires pour la jeunesse.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas.

Nos services

Publier son Livre a deux missions : vous aider à publier en autoédition et à promouvoir votre livre. Et plus largement, vous permettre de réussir dans la forme d’édition qui vous correspond le mieux (recherche de maisons d’édition, compte d’auteur, auto-édition, impression de livre à la demande).

Écrire est un projet unique. Auto publier ne signifie pas être seul, et promouvoir votre livre est une affaire de méthodes.  Publier, et promouvoir ne doivent pas être bâclés, ou réalisés sans bénéficier de bons conseils.

Olivier Morel et son équipe vous proposent des contenus et formations, pour que la publication de votre livre soit à la hauteur de votre rêve : publication en autoédition, formation pour promouvoir son livre, décrocher une maison d’édition, améliorer son style d’écriture et sa maîtrise de l’intrigue, création de couverture,  publicité ciblée sur Amazon ou sur Facebook …

A tout de suite =>

Lire les meilleurs articles  | Nos FormationsNous contacter