Press "Enter" to skip to content

Créer une maison d’édition : le guide complet

Vous souhaitez créer une maison d’édition indépendante (commerciale ou associative), et rencontrez certainement ces problématiques :

  • budget pour créer une maison d’édition ?
  • quel business plan pour une maison d’édition ?
  • créer une maison d’édition en tant qu’auto-entrepreneur ?
  • comment créer une maison d’édition associative spécifiquement ?
  • Est-ce réaliste de se lancer dans l’édition ?

A partir de notre expertise, nous avons cherché à construire un dossier complet pour vous aider.

=> Consultez aussi notre article : 30 statistiques à connaître sur le secteur d’édition

 

Quelles sont les étapes pour créer une maison d’édition ?

Une maison d’édition est une entité juridique, sous forme de société commerciale ou d’association. Cette structure juridique devra être créée.

Une fois cette étape réalisée, il est essentiel pour le fondateur ou la fondatrice de la maison de définir une ligne éditoriale. La ligne éditoriale est ce qui va définir le type de manuscrits acceptés, et la cible de lecteurs intéressés par ces contenus.

Le travail de la ligne éditoriale doit se faire en s’imprégnant de l’environnement concurrentiel, c’est à dire de la connaissance des autres maisons d’édition évoluant sur le domaine. Il faut comprendre, dans votre genre, pourquoi telle maison d’édition traite tel sujet, à combien de lecteurs elle peut prétendre …

Les statistiques de publication sur DILICOM sont très utiles pour cela.

Enfin, il est essentiel de franchir l’étape de l’accompagnement par des partenaires. Une maison d’édition vit dans un écosystème, avec des acteurs partenaires en amont et en aval.

Il faudra au minimum compter sur

  • Un groupe de lecteurs, comité de lecture de la maison d’édition (ils peuvent être bénévoles)
  • Des relecteurs, pour traquer les fautes d’orthographe et de grammaire (souvent des prestataires pour démarrer)
  • Des graphistes, pour la maquette, la mise en page, la mise aux formats Broché et numériques, ainsi que pour les illustrations intérieures ou la couverture,
  • Un imprimeur de confiance et de qualité
  • Un distributeur pour gérer la logistique d’envoi et le stockage
  • Un diffuseur (idéalement), pour accompagner la mise en place des livres et la commercialisation auprès des librairies
  • Une agence de promotion et de communication pour partager des bonnes pratiques

Enfin, la maison d’édition doit définir très tôt sa stratégie de promotion des livres. Il existe tellement d’idées pour faire connaitre son livre, en vie physique ou sur internet, qu’il est impossible de tout réaliser.

La stratégie de promotion, et les canaux qui seront privilégiés doivent être définis tôt. Et ce sont ces canaux qui permettront de toucher certaines cibles de lecteurs, plutôt que d’autres.

 

Que faut-il savoir avant de se lancer dans l’édition et un projet d’édition ?

Le plus difficile n’est pas ce qu’on croit

Le plus difficile n’est pas ce qu’on croit en création d’une maison d’édition. L’attention des créateurs se portent souvent sur les statuts, la structure juridique, et le business plan. Pourtant, la vraie difficulté est d’exister, en tant qu’éditeur, au milieu de ces 100 000 livres publiés chaque année.

Trouver ses lecteurs est la vraie difficulté, même lorsqu’on publie de très bons livres. Les lecteurs sont saturés, les librairies sont saturés, la communication sur internet est saturée. Pour faire son trou, il faut trouver son public.

 

Voici quelques pistes sur des sujets clés dans le lancement d’une maison d’édition

Penser à ses lecteurs

Savez-vous qui sont vos futurs lecteurs ? Combien sont-ils ? Où peut-on les croiser ? Qu’aiment-ils ?

Penser à ses lecteurs, c’est s’assurer de travailler pour eux, qui in fine font vivre la maison d’édition

Lisez notre article : lettre ouverte à l’attention de ceux qui ne pensent pas à leurs lecteurs.

 

La relation aux distributeurs et diffuseurs

C’est une vraie difficulté dans le métier. Trouver un distributeur (qui assure la logistique) et un diffuseur (qui représente commercialement le livre). Les tarifs varient, les propositions aussi.

Les diffuseurs sont particulièrement difficiles d’accès aux petites maisons d’édition indépendantes, car ils ne peuvent accueillir qu’un nombre limité de clients.

Nous avons recensé les distributeurs et diffuseurs de livres sur cette page.

 

Comprendre les parts de marchés des différents genres littéraires

Vous devez avoir une approche macro et micro de l’édition. Une approche “macro”, c’est une approche du marché, des grands ensembles. Consultez notamment les rapports annuels du SNE pour identifier les parts de marché des différents genres, le volume de livres numériques vendus, l’essor du livre audio etc … Ayez aussi un réseau dans l’imprimerie, le maquettage, pour en comprendre les enjeux.

Une approche “micro”, c’est une vision claire de vos lecteurs, de vos canaux de communication, de vos concurrents.

 

Ne pas se passer d’un business plan réaliste

Le business plan est souvent ce qui cristallise les peurs du créateur, avec le juridique.

Pourtant, le business plan n’est autre que la description structurée du nombre de livres que vous souhaitez publier, de l’espérance de revenus que vous avez, et de vos coûts.

Faites l’exercice, en rentrant deux colonnes: les charges et les gains. Pas besoin de plus compliqué.

 

Maitrise des canaux de communication

Choisissez vos canaux de communication préférés, et restez-y fidèle. Il n’y a rien de pire que d’ouvrir des comptes sur tous les réseaux sociaux possibles, et de ne pas les alimenter, ni y faire grossir sa présence.

 

Anticiper des charges

Le métier de l’édition comprend des spécificités qui viennent couper les budgets.

Il faut notamment comprendre le droit de retour et son fonctionnement, et optimiser ses placements de livres.Tous les libraires peuvent renvoyer des livres, si le contrat du distributeur le prévoit.

Un aller-retour (livre expédié puis retourné) peut couter 15% du prix de vente (PV) du livre. C’est une perte sèche.

On considère qu’environ 30% en moyenne des livres reviennent. En littérature, le taux peut être plus important.

 

Ne pas croire que parce que les livre sont bons, alors ils vont se vendre (erreur classique).

Toutes les maisons d’édition parviennent à des situations où de très bons livre ne se vendent pas. Pourquoi ? La communication est mal ciblée ? La mise en avant est insuffisante ? Le bouche à oreille qui ne fonctionne pas ? Le diffuseur qui ne fait pas son travail ?

Il n’est pas toujours possible de le savoir. Sachez en tout cas que ce qui fait qu’un livre se vend n’est pas uniquement sa qualité. La qualité permet d’entretenir les ventes sur le moyen-terme. Mais les premières ventes se font parce que la communication est bonne et bien ciblée.

 

Soigner aussi l’administratif

Pensez à commander une liste d’ISBN sur le site de l’AFNIL et à enregistrer les livres sur DILICOM

 

Quel budget pour créer une maison d’édition ?

Créer une maison d ‘édition (dossier projecteur) demande un certain budget, qui n’est pas pour autant énorme.

Un budget incompressible doit être pris en compte :

  • Frais d’installation (immatriculation, dépôt de marque, création de site internet), environ 10 000 €.
  • Frais généraux de fonctionnement (hébergement, expert comptable, assurance), environ 6000 € / an
  • Rémunérations. Selon la rémunération que vous envisagez. Il faut la calculer avec les cotisations salariales et patronales. Environ 2600 € brut / mois payés par l’entreprise pour un salaire au SMIC. Soit au moins 30 000 € /an.
  • Rémunération de fonctionnement des prestataires (relecteurs, graphistes), compter de 1000 à 3000 € par livre tout compris.

Ensuite, quelques bonnes pratiques à tenir pour vous en sortir :

  • Démarrer sans local
  • Démarrer sans salarié et uniquement avec des prestataires
  • Faire un maximum de choses par vous-même, si ces tâches ne sont pas récurrentes

On peut donc isoler un budget total minimum d’environ 70 000 € de lancement pour une maison d’édition qui publierait une dizaine de livres la première année.

A partir de la deuxième année, des revenus des ventes viendront abaisser le budget.

Par exemple, la création de la maison d’édition Les Fourmis Rouges avait fait l’objet d’un retour d’expérience sur les réseaux sociaux. Ses fondatrices avaient indiqué : “Pour donner un ordre de grandeur, nous avons réuni au départ un capital de 90 000€, auquel ont participé des proches.”

 

Comment trouver des auteurs ?

Il existe un paradoxe dans le monde de l’édition : des milliers d’auteurs ne trouvent pas de maison d’édition chaque année, et pourtant, il est très difficile aux maisons d’édition de trouver les textes qui correspondent à leur ligne éditoriale, et à ce qu’elles souhaitent publier.

Trouver des auteurs “qui collent” avec votre maison d’édition est difficile.

Votre système d’envoi puis d’acceptation de manuscrits en ligne doit être efficace, pour ne pas perdre d’auteurs en route.

Votre communication dot être orientée vers l’accueil et l’intérêt pour les manuscrits.

Votre ligne éditoriale doit être clairement édictée et lisible sur le site.

Certains auteurs auto-édités ne sont pas en recherche, mais seraient intéressés par un contrat d’édition. N’hésitez pas à les solliciter.

 

Peut-on créer une maison d’édition en tant qu’auto entrepreneur ?

Oui, c’est tout à fait possible.

Rien ne différenciera la maison d’édition immatriculée sous micro-entreprise, d’une maison d’édition classique, dans sa relation aux auteurs et aux lecteurs.

La maison d’édition fonctionnera normalement, mais simplement elle sera réglementée par les règles de la micro-entreprise : pas de TVA, et un seuil de chiffre d’affaires limité.

 

Quelles spécificités pour créer une maison d’édition associative ?

Une maison d’édition associative n’a pas nécessité d’être rentable, elle n’a pas d’objectif commercial. Les membres de la maison d’édition s’acquittent d’une cotisation, permettant  à l’éditeur de fonctionner.

Les ventes de livres viennent compléter les revenus.

 

Quelle différence entre l’auto-édition (être auto éditeur) et le fait de créer sa propre maison d’édition ?

Être auto-éditeur, c’est publier ses livres par soi-même. Ses livres, dans le sens “ses propres livres”. C’est donc faire appel à une solution d’impression à la demande et de distribution, ou bien imprimer des stocks de livres et les vendre par soi-même.

La maison d’édition publie les livres d’autres auteurs, alors que l’auto-éditeur ne publie que ses livres.

 

Comment faire connaître ses livres ?

Faire connaître ses livres est le sujet qui cristallise le plus de craintes chez les éditeurs.

Lisez ce témoignage d’une maison d’édition sur la promotion de leurs livres.

Pour une maison d’édition, il existe 4 grands canaux pour faire connaître ses livres :

  • Internet, par son site, sa liste d’e-mails ou les réseaux sociaux
  • Les salons littéraires, occasion de rencontrer des lecteurs et présenter son catalogue
  • Dédicaces en librairies, pour être mis en avant et nouer de belles relations avec des librairies
  • Le travail avec le diffuseur, qui doit mettre les livres en avant dans les points de vente.

Le plus important (et mon conseil) sera de bien choisir ses cibles, et de ne pas se disperser. Il est inutile d’être présent sur tous les réseaux sociaux à la fois. Il est inutile de disperser ses actions.

Mieux vaut être utile à ses lecteurs, à un endroit donné. Mieux vaut avoir une page Facebook très active, ou une liste d’e-mails de lecteurs importante, ou une forte présence en salons du livre.
Mais il sera difficile de faire les trois.

Le site Publier son livre est dédié à la promotion de livres, et vous devriez y trouver des contenus utiles pour votre promotion.

 

Quelles spécificités pour créer une maison d’édition musicale ?

Les maisons d’édition musicale sont une sous-catégorie de l’édition. Ce sont des maisons qui soutiennent des artistes, souhaitant publier un CD, ou un livre comportant un CD, sous un format hybride.

 

Où trouver des statuts de maison d’édition ?

Les statuts de la maison d’édition dépendront de la structure choisie (SAS, SARL, association), et des particularités : nombre d’associés, ambition de la structure, présence d’investisseurs …

 

Nos services

Publier son Livre a deux missions : vous aider à publier en autoédition et à promouvoir votre livre. Et plus largement, vous permettre de réussir dans la forme d’édition qui vous correspond le mieux (recherche de maisons d’édition, compte d’auteur, auto-édition, impression de livre à la demande).

Écrire est un projet unique. Auto publier ne signifie pas être seul, et promouvoir votre livre est une affaire de méthodes.  Publier, et promouvoir ne doivent pas être bâclés, ou réalisés sans bénéficier de bons conseils.

Olivier Morel et son équipe vous proposent des contenus et formations, pour que la publication de votre livre soit à la hauteur de votre rêve : publication en autoédition, formation pour promouvoir son livre, décrocher une maison d’édition, améliorer son style d’écriture et sa maîtrise de l’intrigue, création de couverture,  publicité ciblée sur Amazon ou sur Facebook …

A tout de suite =>

Lire les meilleurs articles  | Nos FormationsNous contacter